REDHER - La pluma
Accueil Articles


Environnement et Développement Durable

Climat en péril : la preuve par l'image

En ligne du 3 janvier au 10 janvier 2017. Disponible dans le monde entier

Sur les traces du photographe James Balog, des preuves irréfutables autant que spectaculaires, de l’impact du réchauffement climatique sur la fonte des glaciers.

Longtemps climatosceptique, James Balog, éminent photographe du National geographic, a été chargé en 2005 par le magazine américain de capter en images la fonte et la chute des glaciers, consécutives au changement climatique. Cette commande le marquera durablement, inaugurant une périlleuse aventure photographique – à pied, en hélicoptère ou en traîneau – et un ambitieux projet, baptisé "Extreme ice survey". Lequel implique bientôt des experts et des photographes, dans l’objectif de donner à voir au grand public l’ampleur du phénomène. Pendant plus de trois ans, à l’aide de vingt-quatre caméras, équipées pour ces conditions extrêmes et installées au Groenland, en Alaska ou dans les Rocheuses, et malgré les péripéties qui jalonnent son entreprise, James Balog enregistre jour après jour l’impact du réchauffement climatique : la chute vertigineuse des icebergs et le retrait des glaciers.

Bouleversement accéléré des paysages

À travers des images spectaculaires autant qu’alarmantes, le documentaire retrace cette folle épopée, ses risques et ses résultats. Au plus près de James Balog, dont le projet photographique devient le combat d’une vie, il apporte des preuves irréfutables du bouleversement accéléré des paysages, comme celui du glacier Columbia, au Canada, qui a reculé de quatre kilomètres en seulement trois ans. Un réquisitoire efficace et nécessaire pour éveiller les consciences sur l’état de la planète.


Découverte-72 min - 34033 vues- Plus que 5 jours
Générique
  • Réalisation :Jeff Orlowski
  • Pays :Etats-Unis
  • Année :2012
  • Origine :BR
 

Wirikuta, au cœur des résistances indiennes face à l’industrie minière

Wirikuta, au cœur des résistances indiennes face à l’industrie minière

Wirikuta, site sacré wixárica enclavé dans le désert de Chihuahua au nord du Mexique, dans l’État de San Luís Potosí, bien qu’appelé « désert », n’en est en réalité pas un : il s’agit d’une terre d’une richesse biologique et culturelle incommensurable. L’importance écologique de Wirikuta est évidente, non moins que son importance culturelle, intimement liée à celle-ci.

« Passer de la lutte pour la terre à la lutte pour le territoire »

« Passer de la lutte pour la terre à la lutte pour le territoire »

Franck Gaudichaud entretien avec Peter Rosset, de la Vía Campesina

Peter Rosset est chercheur au Colegio de la Frontera Sur (ECOSUR www.ecosur.mx), centre public d'investigation scientifique au Chiapas (Mexique) et membre de l'équipe technique de La Vía Campesina Internationale (https://viacampesina.org/es), où il accompagne les processus de l'agroécologie au niveau mondial.

Trump nomme Tillerson : prémices d'une contre-révolution énergétique mondiale ?

Trump nomme Tillerson : prémices d'une contre-révolution énergétique mondiale ?

La nomination du PDG d'ExxonMobil est une prise de pouvoir sans précédent des intérêts privés sur l’appareil d’État. Promoteur d'un désolant « humanitaire des énergies fossiles », Tillerson veut reléguer l'urgence climatique au second plan et re-légitimer les multinationales du secteur. N'est-il pas temps d'exiger une séparation ferme entre l'Etat et les lobbys fossiles ?

La question de la justice environnementale et sociale au Maroc passe par le Sahara Occidental

La question de la justice environnementale et sociale au Maroc passe par le Sahara Occidental

Les dirigeants marocains ont profité de la COP22 pour faire du blanchiment écologique. Les militants ont riposté. Mais l'un des plus importants scandales du pays, en matière d'environnement, n'a pas été abordé

Au cours des deux dernières semaines, la ville touristique de Marrakech au Maroc a accueilli la 22e édition de la conférence sur le climat organisée par les Nations unies.

Comment les baleines changent le climat. La Nature sait déjà quoi faire

Comment les baleines changent le climat. La Nature sait déjà quoi faire

Une des découvertes scientifiques les plus passionnantes des cinquante dernières années a été la découverte d'un grand nombre de cascades trophiques. Une cascade trophique est un processus écologique qui commence au sommet et se transmet jusqu'en bas de la chaîne alimentaire.

 

COP22 : « L’accord de Paris, un récit enchanteur mais dangereusement trompeur »

COP22 : « L’accord de Paris, un récit enchanteur mais dangereusement trompeur »

Pour un collectif de sociologues et d’économistes, à Marrakech, les acteurs de l’accord sur le  climat sacrifient de nouveau au mythe d’un consensus dont l’élection de Donald Trump révèle la fragilité.

Pour beaucoup d’acteurs mobilisés sur le terrain clima­tique, l’élection de Donald Trump ne serait pas inquiétante outre mesure. Un tel optimisme participe en fait du récit mis en place pour huiler la mécanique de l’accord de Paris. Un récit enchanteur mais dangereusement trompeur.

VERT ne veut pas dire PILLAGE ! Lettre ouverte de la société civile sahraouie à la COP22

VERT ne veut pas dire PILLAGE ! Lettre ouverte de la société civile sahraouie à la COP22

De: la société civile sahraouie
Sahara occidental occupé
Date: 5 novembre 2016
Pour: COP22,
Marrakech, Maroc

Chers participants à la COP22,

Les exactions contre la biodiversité dans le Sahara occidental occupé, à savoir dans la région d'El-Ayoun et dans la zone de Dakhla? ont été causées par les dégâts énormes résultant de la concentration des activités économiques dans le territoire sahraoui contesté. Cela a eu un immense impact sur l'environnement et a laissé des empreintes négatives sur la biodiversité et la carte géologique dans la partie du Sahara occidental occupée par le Maroc.

L’industrie automobile est une arme de destruction massive

L’industrie automobile est une arme de destruction massive

La grand-messe bisannuelle et parisienne de l’automobile s’est peinte en vert. En vain. La voiture « reste l’expression la plus visible du mode de production capitaliste et productiviste », explique notre chroniqueur. Ce mode de transport ayant construit notre monde, la transition écologique passe nécessairement par une « transformation radicale de son usage social ».

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition Spéciale « bilan 2016»

L'année 2016 en mots et en noms Les pays qui ont fait la Une Syrie, Turquie, USA, Russie, Maroc, Philippines, Allemagne, Royaume-Uni, Tunisie, Corée du Sud, Congo, Brésil, Italie, Chine, Yém...

 

Spécial : #HastaSiempreComandante FIDEL!

Fidel est une planète Sauvons-les tous et toutes Fidel est mort invaincu Fidel Castro : La dette ne doit pas être payée Fidel Castro a donné à Cuba une place hors norme dans le monde Fi...

 

Spécial COP21 PARIS

Notre-Dame des Landes : vers un conflit de légitimité démocratique ! Le pari ambigu de la coopération climatique Accord à la COP21 : même sur une planète morte, le commerce international ...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui28816
mod_vvisit_counterHier25165
mod_vvisit_counterCette semaine173532
mod_vvisit_countersemaine précedente170278
mod_vvisit_counterCe-mois-ci523368
mod_vvisit_countermois précedent620753

We have: 345 guests, 1 members online
Ton IP: 54.144.194.161
 , 
Aujourd'hui: 24 Fév 2017