REDHER - La pluma


Paillassons de Washington

Envoyer Imprimer PDF

Serge HalimiBisLes suppliques et les marques d’affection de trois dirigeants européens — M. Emmanuel Macron, Mme Angela Merkel et M. Boris Johnson — venus cajoler M. Donald Trump n’auront servi à rien : le président des États-Unis a riposté en les humiliant. Il les menace de représailles commerciales et financières s’ils ne violent pas l’accord qu’ils ont eux-mêmes conclu il y a trois ans avec l’Iran. Les États-Unis ayant radicalement changé de position sur le sujet, leurs alliés n’ont plus qu’à s’aligner. Aux yeux de M. Trump, Paris, Berlin et Londres ne pèsent pas lourd, beaucoup moins en tout cas que Riyad ou Tel-Aviv.

« Un homme qui se condamne lui-même, on a toujours envie de taper dessus (…) pour briser en mille morceaux le peu de dignité qui lui reste », écrivait Jean-Paul Sartre dans Les Chemins de la liberté. Son observation vaut aussi pour les États. Ceux de l’Union européenne, par exemple. M. Macron proclame son refus de parler « avec un fusil sur la tempe », et Mme Merkel regrette que Washington rende les choses « encore plus difficiles » au Proche-Orient. Mais ni l’un ni l’autre ne semblent prêts à répliquer autrement que par des lamentations. Et les grandes entreprises européennes ont compris à qui elles devaient obéir, dès lors que même l’envoi d’un courriel transitant par un serveur américain ou le recours au dollar dans une transaction avec l’Iran les expose à des amendes extravagantes (lire l’article d’Ibrahim Warde, « Le diktat iranien de Donald Trump » ).

Sitôt annoncé l’ultimatum de M. Trump, Total — anciennement Compagnie française des pétroles — a annulé ses projets d’investissement en Iran. Le président Macron cherchait pourtant au même moment à préserver l’accord conclu avec ce pays. Mais il précisait : « Je le dis très clairement : on ne va pas sanctionner ou contre-sanctionner des entreprises américaines. (…) Et nous n’allons pas contraindre les entreprises [françaises] à rester [en Iran] ; ça, c’est la réalité de la vie des affaires. Le président de la République française n’est pas le président-directeur général de Total (1).  » Lequel obéit par conséquent aux ordres de la Maison Blanche…

Nos sempiternels moulins à prières ont conclu de cet épisode qu’il faudrait davantage d’Europe (2). Mais plus celle-ci s’élargit et s’institutionnalise, moins elle résiste aux injonctions américaines. En 1980, les neuf membres de la Communauté économique européenne prenaient position sur le Proche-Orient en faisant droit aux aspirations nationales du peuple palestinien ; le 14 mai dernier, en revanche, quatre États de l’Union (Autriche, Hongrie, République tchèque et Roumanie) étaient représentés à l’inauguration de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem au moment précis où les forces armées israéliennes exécutaient des dizaines de civils gazaouis. Mieux — si l’on ose dire — : parmi les vingt-huit membres actuels de l’Union, quinze ont envahi l’Irak aux côtés des troupes américaines.

L’Union européenne ne cesse de durcir ses critères de convergence. Mais elle en oublie toujours un, que M. Trump vient de lui rappeler : la nécessité pour ses adhérents d’être indépendants et souverains.

Serge Halimi

Notes

(1Conférence de presse, Sofia, 17 mai 2018.

(2Un credo que le commentateur de France Inter Bernard Guetta ressasse chaque matin depuis plus de vingt ans, quel que soit le sujet de sa chronique.

Source: Le Monde diplomatique, Editorial  juin 2018

Écouter cet article   lu par Arnaud Romain

 
Plus d'articles :

» L’impuissance de l’UE face aux sanctions américaines contre l’Iran

Le spectacle qu’a offert le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker au sommet de l’OTAN à Bruxelles le mois dernier en titubant tellement qu’il a fallu le soutenir, symbolise le statut de l’UE sur la scène mondiale.La...

» L’évacuation des Casques blancs de Syrie est-elle le prélude de l’ultime bataille ?

Grâce à Donald Trump, c’en est fini des « rebelles » de Syrie qui ont été trahis par les Américains – sûrement en fin de compte par Trump lui-même au cours des discussions secrètes qu’il a eues avec Vladimir Poutine.S’agira-t-il de...

» Le modèle sud-africain : faire des Druzes d'Israël des " Juifs d'honneur "

Grâce à la protestation de la communauté druze contre la loi de l'État-nation, deux vérités fondamentales qui ne peuvent plus être dissimulées ont été mises au jour.La solution au problème des Druzes peut être adoptée comme d'habitude...

» La « mère de toutes les guerres »

L’Iran ne veut pas la guerre, mais Trump et Netanyahou ont de toutes autres idées.Des menaces répétées de la part des dirigeants iraniens – dont la dernière venant du Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei – de fermer le détroit...

» Tiens bon, Ahed Tamimi !

C’est maintenant qu’il il faut le lui dire, quelques jours avant sa libération prévue après huit mois de prison : ça valait le coup, continue la résistance à l'occupation israélienne. Dimanche, tu es censée sortir de prison, enfin, avec...

» Gaza au bord du gouffre : vers une nouvelle guerre ?

Une feuille de papier à cigarettes sépare la bande de Gaza d'une nouvelle offensive militaire israélienne, quatre ans après celle qui est passée à l'histoire sous le nom de « Bordure protectrice » et qui, en tenant compte des...

» Affaire Benalla : ce qui est choquant et inacceptable... L’exercice solitaire du pouvoir...et ses conséquences

Le Président de la République aurait déclaré que le comportement d’Alexandre Benalla était choquant et inacceptable [1]. Cette déclaration date du dimanche 22 juillet. Les mots sont forts, du moins en apparence. Mais ils cachent en réalité...

» La grève des LGBT, enfants chéris d'Israël

C’est une communauté qui a gagné sa puissance honnêtement : elle est devenue puissante, bien connectée et à la mode. Il ne s’agit pas de la communauté arabe, mais LGBT.Une nouvelle journée de plaisir en perspective : la grève des...

» Comment Israël a contribué à la renaissance de sinistres ethno-nationalismes en Europe

La polarisation du débat politique au sein des sociétés occidentales sur les questions liées aux migrations et aux droits de l’homme s’est intensifiée au cours des dernières semaines et des derniers mois. Pour de nombreux observateurs, il...

» Israël, terre de miracles

Les jours de cerfs-volants abondent en miracles de ce côté du monde. Le fait que plus d'Israéliens se sont égratignés en se rasant au cours des derniers mois qu’ils ont été touchés par des feux de cerfs-volants est entièrement attribué...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui11081
mod_vvisit_counterHier18620
mod_vvisit_counterCette semaine51169
mod_vvisit_countersemaine précedente77328
mod_vvisit_counterCe-mois-ci133374
mod_vvisit_countermois précedent467347

We have: 316 guests online
Ton IP: 54.198.195.11
 , 
Aujourd'hui: 14 Auo 2018