REDHER - La pluma


5 raisons et mesures pour défendre le train

Envoyer Imprimer PDF

logo les amis de la terreBisMéthodologie imparfaite du rapport Spinetta, bafouement des principes de la démocratie par le recours aux ordonnances, mépris des salarié.e.s du secteur et de l’intérêt général : la proposition de réforme de la SNCF est injuste socialement et nocive pour le climat. Les Amis de la Terre apportent donc leur soutien à la mobilisation des cheminots et proposent 5 mesures nécessaires pour un service ferroviaire au service de tou.te.s et du climat.

1- Le train, un atout dans la lutte contre les changements climatiques

En comparaison de la voiture, de l’avion, et même du bus (si le taux de remplissage est suffisant), le train est le mode de transport permettant le déplacement du plus grand nombre de personnes en dépensant le moins d’énergie. Son intérêt pour la société ne peut pas se réduire à un « domaine de pertinence socio-économique » comme le propose le rapport Spinetta mais doit également intégrer l’enjeu climatique et de santé publique : proposer de supprimer des trains pour les remplacer par des voitures est en contradiction totale avec les engagements de la France à réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

2- « Petites lignes » : il ne faut pas les fermer, il faut les développer

Il est temps de sortir d’une logique d’aménagement du territoire basée sur la concurrence de grandes métropoles, reliées par des lignes à grande vitesse, pour renforcer les solidarités entre les villes et les territoires ruraux. Si le taux de remplissage des TER plafonne à 25%, encore faut-il chercher à en comprendre les raisons pour y remédier : horaires inadaptés, difficultés pour rejoindre les gares faute de transports publics suffisants,... La priorité n’est pas de fermer des lignes mais, au contraire d’investir davantage, aux côtés des régions pour permettre aux transports publics régionaux de franchir un seuil d’attractivité permettant de réduire l’usage de la voiture.

3 – Le train, un moyen de transport plus juste socialement

Dans de nombreuses régions, l’accès aux bassins d’emplois, aux établissements d’études supérieures, aux services administratifs ou encore aux services de santé (hôpitaux...), concentrés dans les grandes villes n’est possible que si un réseau de transport public efficace et économique existe. Avec un prix des carburants et de l’utilisation des voitures qui augmentera désormais chaque année, il existe un risque réel de creuser la fracture entre les citoyens qui pourront prendre la voiture pour accéder à ses services de base et ceux qui y renonceront. Défendre les TER (en complément des bus pour les liaisons courtes), c’est donc défendre le droit à chacun à vivre dignement. Pour les transports inter-régionaux, nous refusons également que train ne soit réservé qu’à une « élite circulatoire » et sur le modèle du business first, prête à payer le prix fort avec un TGV, alors que les plus pauvres sont condamnés à faire des heures de bus pour un trajet identique. Plutôt que de démanteler les lignes Intercités et les trains de nuit, il nous paraît au contraire indispensable de les développer en qualité et en quantité.

4- Le transport de marchandise par fret ferroviaire, une alternative aux camions

C’était une promesse du Grenelle de l’Environnement et c’est un échec : le développement du transport de marchandise par le rail reste un angle mort des politiques publiques. Il s’agirait pourtant d’un moyen efficace pour réduire le nombre de camions sur les routes et la pollution que cela engendre tout en améliorant l’équilibre économique de la SNCF. Tant que le transport routier ne sera pas taxé à son juste coût, le fret ne sera pas compétitif économiquement.

5- Pour un service public du transport ferroviaire

Pointer du doigt les cheminots dans la responsabilité du déficit de la SNCF est une stratégie de diversion pour mieux faire oublier les responsabilités de l’État et de nombreux élus qui l’ont poussé à violer la règle de d’interdiction de lancer des projets non-financés et à multiplier les lignes LGV à la rentabilité douteuse. Le rapport Spinetta ne dit pas un mot sur les dérives des partenariats publics-privés déjà expérimentés et continue de considérer comme acquises les constructions des corridors européens malgré les liquidations judiciaires (notamment de la section Perpignan-Figueras présentée comme un modèle) et les prévisions reconnues comme fausses par les États eux-mêmes.

L’Etat doit enfin faire preuve de cohérence en arrêtant de pousser ces projets pharaoniques et orienter de façon réellement prioritaire l’investissement public vers l’entretien et l’amélioration du réseau existant. Le train doit redevenir un vrai service public accessible à tous citoyen, où qu’il soit sur le territoire, ce qui implique plus d’investissement dans les TER à travers les contrats Etats-région, vers des moyens de rabattement efficaces, mais aussi d’arrêter de pousser à plus de libéralisation du secteur car comme le reconnaît le rapport Spinetta « En situation d’ouverture à la concurrence, les nouveaux entrants ne s’intéresseront qu’aux marchés les plus rentables. La concurrence conduira nécessairement à une réduction des marges de l’opérateur historique sur ces lignes, et donc remettra en cause les péréquations finançant les lignes les moins rentables, conduisant à leur attrition. »

Nos 5 recommandations :

1. Un arrêt des projets de nouvelles lignes LGV et réorientation des investissements dans le renforcement du réseau existant.

2. Une stratégie d’accompagnement des régions pour rendre plus attractif les TER et augmenter leur taux de remplissage.

3. La mise en place d’une taxe sur les poids lourds permettant de financer des investissements dans le fret ferroviaire et de le rendre plus compétitif.

4. Aucune fermeture de ligne existante sans mise en place d’une vraie consultation publique permettant d’en évaluer les impacts sociaux et environnementaux.

5. Une reconnaissance des métiers de « cheminots » comme « emploi verts » afin de valoriser leur importance dans la transition écologique, un maintien du statut actuel de la SNCF comme EPIC et l’élaboration d’une stratégie pour renforcer le service public du train.

Source : Les Amis de la Terre, le 23 mars 2018

 


 
Plus d'articles :

» Le Traité de l' ONU sur les multinationales et les droits humains : vrais enjeux et faux débats -Décryptage

Note de décryptage de la coalition française sur le traité ONU, dont les Amis de la Terre sont membres, publiée en mars 2018 à l’occasion de la session du Conseil des droits de l’Homme qui a confirmé la poursuite des négociations sur...

» Libye, sept ans de malheur infligés par l’Otan

Il y a sept ans, le 19 mars 2011, commençait la guerre contre la Libye, dirigée par les États-Unis d’abord par l’intermédiaire de l’AfriCom, puis par l’Otan sous commandement US. En sept mois, étaient effectuées environ 10 000...

» Contre-enquêtes sur des crimes d’État : le travail de l'agence Forensic Architecture

À la jonction de l’architecture, de la topographie, de l’expertise judiciaire et à la croisée de l’art et de la politique, l’agence Forensic Architecture, fondée par Eyal Weizman, reconfigure l’activisme des droits humains et la...

» Le Forum social mondial : comment tout a commencé à Porto Alegre

Quand on dit Forum social mondial (ou FSM), l’écho répond en général Porto Alegre. C’est en effet dans cette ville brésilienne, capitale de l’Etat de Rio Grande do Sul, qu’il s’est tenu pour la première fois en janvier 2001. Il y est...

» Les assassinats de dirigeants sociaux: la guerre qui continue en Colombie

Bien que le taux général d'homicides ait diminué avec l'accord de paix entre le gouvernement et les FARC-EP, la violence continue contre ceux qui défendent les droits des plus vulnérables, c'est-à-dire contre ceux-là même qui ont subi la...

» En Equateur, le référendum de la discorde

Le 4 février 2018, la population équatorienne votera. Elle est appelée à participer à un référendum et à une consultation populaire organisés à l’initiative du gouvernement de Lenin Moreno. Sept questions sont posées. Cinq dans le cadre...

» Centre Pénitentiaire de Marseille : des conditions de détention dégradantes et inhumaines persistantes; Rapport d'enquête

En mai 2017, Confluences, ONG pour la promotion et la défense des droits humains basée en France, a été contactée par des familles de personnes détenues au Centre Pénitentiaire des Baumettes à Marseille, au sujet des conditions de détention...

» “L’Amérique a vaincu Hitler, mais, par elle, l’hitlérisme a vaincu”. Note sur Le Totalitarisme pervers, d'Alain Deneault

Alain Deneault nous invite à penser les multinationales non pas comme des entreprises mais comme une nouvelle forme de souveraineté, une forme totale, engagée dans toutes les sphères de l’activité humaine.Les puissances d’argent, qui,...

» L’Aide publique au développement aux antipodes de la solidarité

Le 11 avril 2017, à l’issue de son rapport ||, l’ annonce fièrement une hausse de l’aide publique au développement pour l’année écoulée : « En 2016, les apports nets d’aide publique au développement () des pays...

» Le Roundup face à ses juges. Documentaire de Marie-Monique Robin

À la lumière du procès symbolique de Monsanto tenu en 2016, Marie-Monique Robin expose l’ampleur du scandale sanitaire lié au Roundup, herbicide le plus vendu au monde. Un réquisitoire accablant, paroles de victimes et d'experts à l'appui....

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4085
mod_vvisit_counterHier17507
mod_vvisit_counterCette semaine85793
mod_vvisit_countersemaine précedente113780
mod_vvisit_counterCe-mois-ci324397
mod_vvisit_countermois précedent622047

We have: 198 guests online
Ton IP: 54.224.44.168
 , 
Aujourd'hui: 20 Avr 2018