REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Monde


À San Francisco, des passants défonçent des voitures autonomes

Envoyer Imprimer PDF

aut_5975BisEn Californie où les voitures autonomes et autres machines sillonnent les rues, certains habitants voient d’un mauvais œil l'arrivée dans l'espace public de ces nouvelles technologies. Les plus virulents vont même jusqu’à dégrader certaines machines. Des comportements qui en rappellent d'autres.

Mises en circulation en Californie depuis septembre 2012 , les voitures autonomes ont notamment été conçues pour sécuriser les routes américaines.

Le pays connaît en effet une hausse inquiétante du nombre de morts sur la route depuis quelques années : plus de 21,5 % d’augmentation en trois ans. Le solutionnisme technologique appliqué à la sécurité routière promet donc de sauver beaucoup de vies en réduisant un facteur de risque important : l’humain.

 "L'intelligence artificielle va nous tuer tous!"

Pourtant, à San Francisco, certains habitants expriment leur hostilité à ces voitures sans conducteur. Un rapport du California Departement of Motor Vehicles publié par The Lost Angeles Times explique qu’un tiers des accidents impliquant des voitures autonomes ont été déclenchés volontairement par des humains.


Comme le rapporte le Guardian, le premier incident cette année remonte au 10 janvier dernier. Dans le mythique quartier de Mission à San Francisco, un piéton s’est rué sur un véhicule autonome GM Cruise alors que celui-ci attendait que des passants traversent la route. Selon le Guardian, l'individu « hurlait sur la voiture en donnant des coups à répétition dans son pare-chocs ». Au cours d'un autre incident qui s’est déroulé le 28 janvier à quelques pâtés de maisons du premier, un chauffeur de taxi est descendu de son véhicule pour frapper la vitre passager du même modèle de voiture. Dans les deux cas, aucune plainte n’a été déposée.

"Rage against the machines"

Ce n’est pas la première fois que certains habitants de la région San Francisco, coeur mondial de l'innovation technologique, maltraitent des machines. En décembre 2017, un refuge pour animaux a dû se passer de son robot de sécurité Knightscope qui patrouillait autour du bâtiment à la suite des plaintes de habitants et des sans-abris qui disaient se faire harceler par le robot.


Une personne est même allée jusqu’à tendre un piège au Knightscope pour le dégrader en le frappant et en versant de la sauce barbecue dans ses circuits. En avril, un homme ivre avait déjà attaqué un automate du même modèle à Moutain View, la ville de la Silicon Valley qui abrite le siège de Google. 

Ces incidents sont loin d'être les premiers. On se souvient notamment des mésaventures du pauvre robot auto-stoppeur HitchBOT en 2015. Ce petit automate créé par une équipe canadienne avait pour but d’observer la réaction des humains face aux robots. Ainsi, HitchBOT a tendu le pouce seul sur les routes allemandes et canadiennes, allant même jusqu’à traverser le pays de long en large sans accrocs. Mais à son arrivée aux Etats Unis, le périple du robot s’est gâté. Après quelques jours de voyage sur le sol américain, la carcasse de l’auto-stoppeur robotique fut retrouvée en plusieurs morceaux sur le bord d’une route à Philadelphie.

HitchBOT n’a donc pas pu découvrir le continent américain à cause de l’hostilité que ressentent certains citoyens états-uniens à l'égard de ses semblables, et de ceux qui les conçoivent. En particulier quand ces derniers viennent de la Silicon Valley. 

Une radicalisation des ennemis de la tech

Cette colère semble se cristalliser particulièrement à San Francisco, lieu de résidence d’un grand nombre d’employés des grosses entreprises comme Google, Yahoo ! ou Amazon. Ces dernières ont mis en place des bus spéciaux pour acheminer leurs salariés jusqu'à leur lieu de travail. Et ces derniers, facilement reconnaissables dans le trafic, ont été  la cible d'un mouvement plus structuré que ces manifestations solitaires.

Manifestations pacifistes et dégradations variées étaient il y a quelques années le quotidien de ces bus et de leurs occupants qui sont, selon les activistes, responsables de la hausse des prix et du chômage dans la ville californienne et ses alentours. Les plus virulents comme le collectif « The CounterForce » sont même allés jusqu’à monter sur le toit des bus pour leur vomir dessus. Le but de ce groupuscule anarchiste est de « Défendre nos villes contre les ravages du technocapitalisme » comme le révélait un article du Monde en 2014. 


Toujours en 2014, dans bar de la ville, une chroniqueuse high-tech portant des Google Glass, les lunettes de réalité augmentée de l’entreprise américaine (retirées du marché en 2015), a été violemment prise à partie par plusieurs personnes. Insultée, chahutée et même délestée de son sac à main, la jeune femme a suscité l’ire des habitués du bar qui avaient peur d’être filmés et surveillés à leur insu. Lors de son agression, partiellement filmée par les lunettes, une femme va jusqu’à lui dire : « Vous êtes en train de détruire cette ville ! ».

Les autorités commencent à agir

Bien conscients de la gravité de la situation, les autorités californiennes ont décidé de réagir. L’année dernière, une conseillère municipale de San Francisco, Jane Kim, a notamment lancé une campagne nommée Jobs of the Future Founds, qui vise à taxer plus sévèrement les robots susceptibles de « voler » le travail des humains, comme l'expliquait Wired.

En décembre 2017, la ville a aussi fait passer une loi visant à limiter les robots-livreurs dans la ville. Un autre conseiller municipal avait notamment déclaré au Guardian : « Toutes les innovations ne sont pas bonnes pour la société. Si nous ne valorisons pas notre société et la chance que nous avons de pouvoir aller au magasin sans se faire écraser par un robot… Que se passe-t-il ? » Autant de mesures qui visant à  calmer le ras-le-bol de ces potentiels néo-luddites, et à rendre San Francisco un peu plus… humaine.

 

 

Rémi Lévêque

Source : Tlaxcala, le 9 mars 2018


 

 
Plus d'articles :

» État espagnol : suivi massif de la grève du Prime Day chez Amazon

Les travailleurs d’Amazon en Espagne ont déclenché une grève le 16 juillet, lors du premier Prime Day – jour où l’entreprise offre des escomptes importants aux clients. Leur exemple a été suivi mardi par leurs camarades d’Amazon en...

» Éthique artificielle

En 2017, le géant de l'Internet Google a signé un contrat avec le Département de la Défense des USA pour fournir une intelligence artificielle à ses drones militaires. Pendant des années, l'utilisation de tels drones avait été critiquée et...

» Parution de l’ouvrage Neurocapitalisme, de Giorgio Griziotti

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication de l'ouvrage Neurocapitalisme : Pouvoirs numériques et multitudesAprès les versions italienne (Neurocapitalismo, Mimesis, 2016), espagnole (Melusina, 2017) et avant la version anglaise (Minor...

» Paillassons de Washington

Les suppliques et les marques d’affection de trois dirigeants européens — M. Emmanuel Macron, Mme Angela Merkel et M. Boris Johnson — venus cajoler M. Donald Trump n’auront servi à rien : le président des...

» Mai, un espoir d’océan

Dans la vie d’un peuple, c’est un moment précieux. Le couvercle des lois sociales se soulève. Soudain, la résignation, les habitudes deviennent des sujets de réflexion, puis sont remises en question. Le « fleuve des villes grises, et...

» La torture est la marque de fabrique des interventions US

Dans cette interview avec Edu Montesanti, M. Friba, représentant de l’Association révolutionnaire des femmes d’Afghanistan (RAWA), parle de la décision de la Cour Pénale Internationale d’enquêter sur les crimes commis par toutes les...

» Google admet collaborer au programme illégal US d’assassinats par drones

Dans une autre étape importante de l'intégration de la Silicon Valley au complexe militaire et de renseignement, la société mère de Google, Alphabet, a confirmé qu'elle avait fourni des logiciels pour identifier les cibles utilisées dans le...

» Féministes, oui, capitalistes, non!

"Je ne sais pas si je suis féministe. Ce que je sais, c’est  que je suis anticapitaliste et antipatriarcale" Myriam GorbanPenser le féminisme au XXIème siècle implique de penser aussi des modèles alternatifs à ceux en vigueur. La lutte...

» La candidature de Marichuy au Mexique: une campagne pour faire éclore cent fleurs rebelles

Les zapatistes avaient créé la surpris en proposant une candidate indépendante à la présidence du Mexique : María de Jesús Patricio Martínez, dite Marichuy. Cette femme, une indigène Nahua, a assumé avec le Conseil du Gouvernement...

» Pourquoi il faut sanctuariser le droit à l'anonymat

Introduite par Apple dans son iPhone X, la reconnaissance faciale s'apprête à envahir notre quotidien. Qu'il s'agisse d'identifier des gens sur les réseaux sociaux ou bien de  plutôt qu'avec sa carte bleue, l'ascension de cette...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui14108
mod_vvisit_counterHier16662
mod_vvisit_counterCette semaine64911
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci288942
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 227 guests, 1 members online
Ton IP: 54.196.38.114
 , 
Aujourd'hui: 18 Juil 2018