REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Monde


La persécution de Julian Assange continue

Envoyer Imprimer PDF

aut_5550BisLa dernière tentative de Julian Assange pour obtenir l’annulation de son mandat d’arrêt en Grande-Bretagne a échoué ; au sein de ce qui apparaît comme l’un des exemples les plus flagrants et les plus cruels du système juridique britannique, utilisé comme un outil de persécution contre un homme dont l’unique crime est de dire la vérité au pouvoir.

La juge qui a présidé l’audience et qui a sommairement rejeté l’affaire, est Lady Arbuthnot of Edrom. Vous avez bien lu. Durant cette seconde décennie du 21ème siècle, le système juridique britannique est toujours dominé par le genre de personnes dont le programme du matin consiste à cravacher le majordome. Lady Arbuthnot est aussi l’épouse de l’ancien Ministre délégué de la Défense, le conservateur lord James Arbuthnot, dont le père était le Major John Sinclair Wemyss Arbuthnot.

Ces ridicules privilégiés du système et de la public school britanniques (l’éducation privée pour ceux qui ne connaissent pas les codes invraisemblables et impénétrables de l’élite britannique au pouvoir) sont les gardiens d’un statu quo : oppression intérieure et impérialisme extérieur. En osant leur arracher ce masque d’humanisme et de droiture morale derrière lequel ils ont, ainsi que leurs maîtres US, longtemps commis leurs actes de brutalité et de barbarie dans leur patrie et dans le monde, Assange est la victime de leur immense fureur.

Si Julian Assange avait été confiné dans une ambassade étrangère à Moscou ou à Pékin pendant cinq années, pour les mêmes raisons ayant conduit à son confinement dans l’ambassade équatorienne à Londres, son calvaire aurait été une cause célèbre, suscitant des appels au boycott, à des sanctions et à une action de l’ONU par les libéraux, défenseurs de la liberté d’expression et des prisonniers d’opinion, qui ne cessent de vouer aux gémonies la Russie et la Chine.

Il y a pourtant eu intervention de l’ONU à cause de la situation critique du fondateur de Wikileaks. En février 2016, son groupe de travail sur la détention arbitraire a décidé que la « détention arbitraire de Julian Assange doit cesser, que son intégrité physique et sa liberté de mouvement doivent être respectées, et qu’une compensation doit lui être accordée ».

Puisque les autorités suédoises ont abandonné l’enquête sur les accusations de viol et d’agression sexuelle contre Assange en 2010, qu’il a toujours niées et qu’il a dénoncé comme ayant des motivations politiques, le mandat d’arrêt britannique en cours, pour violation des conditions de la liberté sous caution en 2012, en lien avec ces accusations, est aujourd’hui contestable.

Julian Assange, rappelez-vous, a cherché refuge dans l’ambassade équatorienne à Londres, non pas par peur d’une extradition vers la Suède mais parce qu’il craignait d’être extradé vers les USA en tant que fondateur et visage public de Wikileaks.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_18056.jpg

En 2018, la menace d’une extradition vers les USA pèse toujours sur lui et avec le mandat d’arrêt britannique toujours maintenu, cette menace est encore plus grande à cause du rôle joué par Wikileaks dans la diffusion des faits accablants concernant Hillary Clinton, la Fondation Clinton, et la direction du DNC (Democratic National Committee) à l’approche de l’élection présidentielle US en 2016. Il s’ensuivit une éruption de rage de l’establishment libéral de Washington lorsque Clinton a perdu l’élection face à Donald Trump.

 

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_18057.jpg

La plombière n'a pas pu colmater les fuites

Clinton, ses soutiens et des éléments de l’establishment à Washington prétendent que les informations publiées par Wikileaks proviennent d’un piratage russe alors qu’Assange et des groupes comme Veterans Intelligence Professionals for Sanity (VIPS), constitué d’anciens agents et responsables des services secrets US, maintiennent que ces informations proviennent d’une fuite à l’intérieur même de Washington. Jusqu’à ce jour, le prétendu piratage russe ou le Russiagate reste à prouver.

Encore une fois, le vrai crime commis par Assange n’est pas d’avoir violé les conditions de sa mise en liberté mais d’avoir osé dire la vérité au pouvoir. Wikileaks sous sa direction est devenu la bête noire des gouvernements, en particulier ceux de l’occident, en révélant la sinistre vérité des crimes commis par les forces US en Irak, le rôle de l’occident dans la déstabilisation de l’Ukraine en 2014, la destruction de la Libye, sans parler du rôle joué dans la dénonciation d’Hillary Clinton en tant que politicienne dont le dossier est un monument à la gloire de la duplicité.

Wikileaks est, et continue d’être, une bête noire qu’ils veulent détruire. Ce qui signifie que Julian Assange doit être détruit, un homme qui nous enseigne que croire que nous vivons dans une société libre et agir comme si c’était vraiment le cas, n’est pas pareil.

La première idée vous permet de vivre dans une bulle de confort soporifique, tandis que la seconde est susceptible de vous confiner dans une ambassade étrangère pendant cinq années voire plus.

Le prix payé par Assange physiquement et psychologiquement suite à son confinement ne doit pas être négligé. En effet, deux médecins ont récemment confirmé son état après l’avoir examiné dans l’ambassade en octobre 2017, ils ont demandé qu’on lui garantisse l’accès aux soins, en toute sécurité, dans un hôpital londonien. Dans un article du Guardian, les médecins déclarent : « bien que les résultats de l’évaluation [médicale] soient protégés par la confidentialité médecin-patient, selon notre avis professionnel, poursuivre ce confinement est dangereux pour sa santé physique et mentale, c’est une violation certaine de son droit d’être humain aux soins de santé. »

Il convient de le répéter : Julian Assange, tout comme le fut Chelsea Manning, et le sera Edward Snowden s’il ose quitter la Russie, est puni pour avoir arraché le voile de la liberté, des droits de l’homme, et des libertés civiles de la face de l’empire du mensonge et de l’hypocrisie. Ils nous ont menti à propos de l’Irak, ils nous ont menti à propos de la Libye, ils nous ont menti à propos de la Syrie et ils mentent tous les jours sur les relations troubles entre les gouvernements, les entreprises, et les riches qui démentent leurs proclamations qu'ils gouvernent dans l’intérêt du peuple.

Tant que Julian Assange n’est pas libre, aucun d’entre nous ne le sera. Point barre.

John Wight

Original: The ongoing persecution of Julian Assange

Traducido por Vagabond

Edité par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Le Grand Soir


 
Plus d'articles :

» Les 12 commandements des USA à l’Iran :Il n’y manque que " En l’Évangile tu croiras!"

« Nous les écraserons », « nous ne permettrons pas que... », ou « Le régime iranien doit savoir que ce n’est que le commencement », tels sont les termes et le ton utilisés le 21 mai par Mark Pompeo,...

» 2018: La contre-révolution libérale règne à Quito

Deux arguments qui ont contribué, au niveau mondial, à montrer sous un jour positif la « Révolution Citoyenne » en Équateur, ont été  les décisions du président Rafael Correa et de son gouvernement d’octroyer l’asile...

» En cas de crise ou de guerre’ : Un Suédois averti en vaut deux

Entre le 28 mai et le 3 juin, les autorités suédoises expédient la brochure ‘En cas de crise ou de guerre’ à 4 millions 800.000 foyers (pour 10 millions de Suédois). Objectif ? Expliquer aux habitants comment se comporter en cas de conflit....

» Des déserteurs sur les barricades : les GI US anti-guerre dans le Paris de Mai 1968

Max Watts (Tomi Schwätzer, 1928-2010) a fui les nazis à Vienne avec ses parents et sa sœur en 1938, et quitté les USA pour éviter d’avoir à se battre en Corée au début des années 1950. À  Paris dans les années 1960, il a servi de...

» Guerre économique ou «guerre absolue»

Dans le texte précédent « Impérialisme contre super-impérialisme [] », nous avons soutenu que, en désindustrialisant le pays, le super-impérialisme étasunien avait affaibli la puissance des USA en tant que nation. Le projet...

» Les Palestiniens ne sont pas les Indiens des États-Unis d’Amérique

Les gouvernements des Etats-Unis – abusés par leur 51è Etat-croupion, la colonie israélienne – se trompent sur toute la ligne au niveau de leur stratégie au Moyen-Orient et singulièrement en Palestine. Certes, ce n’est pas nouveau. Mais...

» "Souveraineté" vis-à-vis de Bruxelles, pas de Washington : Steve Bannon soutient les nationaux-populistes italiens

Steve Bannon -l'ex stratège de Donald Trump, théoricien du national-populisme- a fait part de son soutien enthousiaste à l’alliance  Ligue-5 Étoiles pour “le gouvernement du changement” en Italie. Dans une interview (Sky TG24, 26 mai)...

» Si ce terroriste avait touché aux USA, vous sauriez tout de lui. Le Ben Laden d’Amérique latine est mort

Le Ben Laden d’Amérique latine vient de mourir en Floride, dans la nuit de mardi à mercredi . Luis Posada Carriles était un terroriste d’origine cubaine, que la grande presse mondiale définit simplement comme un...

» « Le monde survivra-t-il à Donald Trump ? » Entretien avec le militant pour la paix John Catalinotto

Le Président Trump est imprévisible, y compris en ce qui concerne l’accord avec l’Iran. Toutefois c’est ailleurs que les décisions se prennent : au Pentagone.  C’est l’avis de John Catalinotto, pacifiste US-américain...

» Vivre par l’épée, pour Netanyahou, ça a payé (jusqu’ici)*

L’Iran a été publiquement humilié, les Palestiniens sont écrasés, et lundi ils seront piétinés en grande pompe lors de l’inauguration de l’ambassade des USA  à Jérusalem. Ces journées constituent une immense victoire pour...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2519
mod_vvisit_counterHier18264
mod_vvisit_counterCette semaine20783
mod_vvisit_countersemaine précedente117872
mod_vvisit_counterCe-mois-ci398394
mod_vvisit_countermois précedent607817

We have: 250 guests online
Ton IP: 54.224.85.115
 , 
Aujourd'hui: 25 Jui 2018