REDHER - La pluma
Accueil Articles Opinion


Politique étrangère à vendre : la dangereuse alliance grecque avec Israël

Envoyer Imprimer PDF

aut_70BisPendant un bref instant historique, Alexis Tsipras et son parti politique, Syriza, ont apporté une lueur d’espoir, celle de voir la gauche se réveiller, en Europe, de son long sommeil.

Une nouvelle Grèce était sur le point de naître dans les douleurs de l’austérité économique, imposée par l’Union Européenne et ses écrasantes institutions économiques, une troïka impitoyable qui se souciait si peu de l’effondrement économique grec et des millions de personnes qui souffraient de la pauvreté, du chômage et du désespoir.

Le Premier ministre israélien Netanyahu rencontre le Premier ministre grec Alexis Tsipras en juin 2017

La Coalition de la gauche radicale (Syriza) est arrivée au pouvoir en janvier 2015, c’était la conséquence directe du mécontentement populaire envers l’UE. C’est à cette période que les gens ordinaires ont pris position pour défendre un semblant de souveraineté que les politiciens, les banquiers et les puissantes administrations bureaucratiques ne leur avaient pas arraché.

Toutefois, le résultat fut plutôt décevant. Tsipras, qui est aujourd’hui Premier ministre, a changé son discours politique, et progressivement, il en a adopté un autre plus conforme à la politique très néolibérale qui a mis son pays à genoux.

Syriza s’est vendue, non seulement politiquement et idéologiquement, mais aussi physiquement.

En échange des prêts que la Grèce a reçus des banques européennes pendant la période allant de 2010 à 2015 (estimés à 262 milliards de dollars), le pays se laisse démembrer. Les aéroports régionaux grecs sont maintenant exploités par une compagnie allemande et la principale entreprise de télécommunication du pays a été privatisée, avec des parts importantes détenues par Deutsche Telekom. « Il ne manque plus qu’une chose à l’extérieur du bureau de l’Agence grecque des privatisations, un panneau signalant : nation à vendre, » a écrit le politicien et économiste grec, C.J. Polychroniou.

Sans surprise, la soumission économique est souvent un prélude à l’asservissement politique. Non seulement Syriza a trahi les aspirations du peuple grec qui a voté contre l’austérité et les prêts, mais le parti a trahi aussi les amitiés traditionnelles du pays.

Depuis son arrivée à la tête de la politique grecque, Tsipras a poussé son pays plus loin dans le camp israélien, forgeant des alliances régionales imprudentes visant à exploiter de nouvelles réserves de gaz en Méditerranée et à participer aux multiples exercices militaires menés par les Israéliens.

Alors qu’Israël voit une opportunité de faire avancer son agenda politique à travers les problèmes économiques grecs, le gouvernement grec joue le jeu sans évaluer pleinement les répercussions possibles d’un engagement avec un État régionalement considéré comme un paria, et internationalement condamné pour son occupation militaire et ses effroyables atteintes aux droits de l’homme.

Israël s’est attelé à traîner Athènes dans son camp dès 2010, peu de temps après la prise de bec turco-israélienne suite à l’attaque du Mavi Marmara. Des commandos israéliens avaient attaqué le bateau turc en direction de Gaza, tuant 9 ressortissants turcs et en blessant de nombreux autres.

Bien que la Turquie et Israël aient, depuis, conclu une entente diplomatique, Tel-Aviv a progressé en créant des alliances alternatives dans les pays des Balkans, en exploitant les conflits historiques entre ces pays et la Turquie. Des accords bilatéraux ont été signés, d’importantes visites diplomatiques ont été échangées et des exercices militaires ont été menés sous le prétexte d’empêcher le « jihad international » et de combattre le terrorisme.

La Grèce et Chypre ont bénéficié d’une plus grande attention de la part des Israéliens, car ils voient en ces deux pays d’une part, un contrepoids à la Turquie et d’autre part, parce qu’ils offrent un grand potentiel économique.

Un mois après l’attaque du Mavi Marmara, le Premier ministre grec de l’époque, George Papandréou a effectué une visite en Israël, qui a été suivie par une visite officielle du Premier ministre Benyamin Netanyahou, en Grèce, la première du genre. Ce fut le début d’une histoire d’amour qui a gagné en profondeur.

Ile de Poros, 17 août 2010: Papandréou offrant une petite croisière à Netanyahou à bord d'une des trois vedettes  lance-missiles achetées par la Grèce à Israël six ans auparavant. Ces dames étaient aussi de la partie.

La principale motivation derrière l’étroitesse de ces relations est liée aux réserves gazières  Leviathan et Tamar, situées dans les eaux territoriales de plusieurs pays, dont le Liban. En poursuivant ses plans d’extraction du gaz à partir des sources énergétiques situées au large des côtes libanaises, Israël augmente les risques d’une nouvelle guerre régionale.

Quand Tsipras est arrivé au pouvoir sur les épaules d’un mouvement politique populaire, les Palestiniens espéraient aussi qu’il serait différent. Ce n’était pas un vœu pieux, non plus, Syriza critiquait ouvertement Israël et « s’est engagé à couper les liens militaires avec Israël dès son arrivée au pouvoir », écrit Patrick Strickland depuis Athènes. Au lieu de cela les « liens ont, toutefois, été approfondis »

En effet, peu de temps après avoir pris le pouvoir, le gouvernement grec dirigé par la Gauche radicale a signé un accord militaire majeur avec Israël, l’accord sur le « Statut des forces », avec encore plus d’exercices militaires. Tout cela a été renforcé par la campagne de propagande en Israël saluant la nouvelle alliance, associée à un changement de discours des médias en Grèce à propos d’Israël et de la Palestine.

Un certain George N. Tzogopoulos s'est distingué en particulier ppour célébrer l’amitié israélo-grecque. Dans une une série d’articles dans différents médias, dont le journal israélien de droite, le Jerusalem Post, il suggère que contrairement à l’ancienne génération de Grecs qui s’était rangé du côté des Palestiniens dans le passé, la jeune génération est plus susceptible d'être pro-israélienne.

« Ce processus [de conversion des Grecs à l’amour d’Israël] prendra du temps, bien sûr, car il est principalement lié à l’éducation scolaire », écrit-il dans Algemeiner. « Mais le changement dans la couverture d’Israël par les journalistes grecs est un bon augure. »

Ce « changement de couverture » était également notable lors de la récente visite officielle du président israélien, Reuven Rivlin, et lors de sa rencontre avec Tsipras ainsi que d’autres responsables grecs. Lors des réunions, Rivlin se plaignit de l’obstination des Palestiniens et de leur refus à revenir au « processus de paix », provoquant ainsi une « grave crise ». Le chef de la « Gauche radicale » n’a pas dit grand-chose pour contester les mensonges de Rivlin.

La Grèce n’a pas toujours suivi cette voie, bien sûr. Qui pourrait oublier Andreas Papandreou, le regretté dirigeant grec qui a donné un statut diplomatique à l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) en 1981, et qui a soutenu les Palestiniens malgré les menaces US et israéliennes ? C’est cette génération que Tzogopoulos et ses semblables voudraient faire disparaître à jamais, et la remplacer par des leaders moralement flexibles comme Tsipras.

Néanmoins, signer pour rejoindre une alliance économique et militaire dirigée par Israël dans une zone saturée de conflits est une démarche terriblement irresponsable, même pour des politiciens politiquement inexpérimentés et opportunistes.

Pour la Grèce, être le « bras armé de l’impérialisme dans la région », comme la décrit le dirigeant du Parti socialist révolutionnaire des travailleurs, est « complètement stupide » car cela apportera à long terme des « résultats catastrophiques pour [le] peuple grec. »

Mais Tsipras semble incapable de voir aussi loin. 

Ramzy Baroud رمزي بارود

Original: Foreign policy for sale: Greece’s dangerous alliance with Israel

Traudit par Vagabond

Traducciones disponibles: Italiano 

Source : Tlaxcala, le 9 février 2018

Publié sur Le Grand Soir


 
Plus d'articles :

» Les politiciens grecs et la question macédonienne : ils signent des traites qu’ils ne peuvent pas honorer

Dans un article paru dans le quotidien I Kathimerini, Manolis Glézos prend position dans la crise macédonienne. Il déclare que les gouvernants signent des traites qu’ils ne peuvent pas honorer, et observe qu’il faudra que les Macédoniens...

» Comme un safari: des soldats israéliens en jeep donnent la chasse un adolescent palestinien et lui tirent une balle dans la tête

Un garçon qui jetait des pierres sur des jeeps de Tsahal a été puni : un soldat l’a exécuté. C'était la troisième fois ces dernières semaines que les soldats visaient la tête des lanceurs de pierres à la tête.Le champ...

» Comment un complot du Mossad pour tuer Yasser Arafat a failli me coûter la vie

Selon le nouveau livre de Ronen Bergman, c'est un miracle que je sois encore en vie. Voici mon souvenir du jour fatidique où j'ai rencontré le chef de l'OLP à Beyrouth et vécu pour raconter l'histoireAprès avoir lu le rapport de Ronen Bergman...

» Relooker le sionisme: le Mouvement sioniste américain et l'Holocauste

Herbert Block, le nouveau dirigeant de l’American Zionist Movement (Mouvement sioniste américain) (AZM), dit vouloir « relooker » le sionisme. Quelle direction ce changement d’image de marque prendra-t-il, on peut se le demander, dans la...

» La lutte contre l'expulsion des réfugiés africains est un moment charnière dans l'histoire d'Israël

Si le gouvernement israélien  réussit à expulser des milliers de demandeurs d'asile, cela l’encouragera à poursuivre des plans encore plus malveillantsQue l’expulsion de demandeurs d'asile africains arrive ou non, Israël est confronté...

» La Palestine brésilienne : liberté contre apartheid

J’ai assisté à la première télévisée du documentaire “La Palestine brésilienne”, écrit et réalisé par le cinéaste et journaliste Omar L. de Barros Filho. Un travail tendre, pertinent, informatif et actuel, regorgeant de récits et...

» En paroles et en actes : La genèse de la violence israélienne

Pas un jour ne passe sans qu’un éminent politicien ou intellectuel israélien ne fasse contre les Palestiniens. Beaucoup de ces déclarations tendent à attirer peu d’attention ou à susciter l’indignation méritée.Tout récemment, le...

» Des prestations sexuelles “offertes” à des Palestiniens pour les convaincre de vendre leurs maisons à Jérusalem-Est

Des enregistrements obtenus par le quotidien israélien Ha’Aretz révèlent comment une organisation juive d’extrême-droite œuvre depuis des années au rachat des maisons arabes de Jérusalem-Est, notamment en proposant des prostituées aux...

» Hassan Nasrallah : "Trump va vers l'Armageddon, Israël sera vaincu plus facilement que Daech"

Interview du Secrétaire Général du Hezbollah par Sami Kleib, pour le programme "Le Jeu des Nations" sur la chaine Al-Mayadeen, 3 janvier 2018 (Extraits)Transcription  [...] Journaliste : A la fin de la première partie de notre entretien,...

» Que s’est-il passé quand c’est une femme-colon juive qui a giflé un soldat israélien?

Ahed Tamimi et Yifat Alkobi ont toutes deux subi un interrogatoire pour avoir giflé un soldat en Cisjordanie, mais on note peu de similarités entre les deux cas – tout simplement parce que l’une est juive, et l’autre palestinienne.Cette...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition spéciale «Bilan 2017»

« Pas du mouvement dans le silence, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali, Colombie » L'année 2017 en mots et en noms   Les pays qui ont fait la Une des ...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4619
mod_vvisit_counterHier20228
mod_vvisit_counterCette semaine24847
mod_vvisit_countersemaine précedente126310
mod_vvisit_counterCe-mois-ci381899
mod_vvisit_countermois précedent537187

We have: 300 guests online
Ton IP: 54.92.197.82
 , 
Aujourd'hui: 19 Fév 2018