REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Multinationales


Sahara occidental : pour le pétrole et l’uranium, la France crée le G5 Sahel et somme le Maroc à la table de négociation

Envoyer Imprimer PDF

aut_5914BisNous savons déjà l’importance stratégique des gisements d’uranium pour la France, exploités par AREVA au Niger.

Ce que nous savions moins, c’est l’importance pour elle du bassin de Taoudenni (retenez bien ce nom), situé à cheval entre le Mali, la Mauritanie et l’Algérie.

Doucement, et comme une araignée, la France a fini par tirer tout le monde dans son filet, à travers une démarche cynique, millimétrée en trois étapes:

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17914.jpg

Première étape : faire tomber le régime de Kadhafi et déstabiliser la région

La France a d’abord commencé par s’allier aux Touaregs du MNLA et affirme publiquement qu’elle ne s’oppose pas à une large autonomie de l’Azawad au Nord du Mali (ici), profitant ainsi de la générosité, voire la naïveté, des Touaregs.

En fait, son objectif était de soustraire à Kadhafi tous les Touaregs au sein de l’armée libyenne, lesquels empêchaient, par leur bravoure et leur loyauté, Nicolas Sarkozy de faire tomber le régime libyen.

Il ne restait alors qu’à souffler sur la braise des mouvements djihadistes dans la région, y compris la fourniture d’armes au groupe terroriste Boko Haram afin d’obliger les pays concernés à demander son aide et surtout sa protection (ici).

Alors, les mouvements djihadistes embrasent le Mali, le Tchad, le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Burkina, ce qui permettra à la France de revenir en «pompier».

Évidemment, sans état d’âme, elle reviendra sur sa promesse faite au mouvement MNLA relativement à l’autonomie de l’Azawad (ici) et lancera même plus tard des opérations militaires contre tous les mouvements touaregs sous le prétexte passe-partout du terrorisme!

Le 11 janvier 2012, elle intervient au Mali, supposément pour stopper l’avancée des djihadistes, anciens alliés, vers le sud.

Opération suite à laquelle, Hollande est accueilli en héros à Bamako et la France se voit attribuer par le Mali la part du lion de toutes les licences d’exploration et d’exploitation du bassin pétrolier de Taoudenni.

Le ministre malien des Mines, Amadou Baba Sy, est allé même jusqu’au signer un décret stipulant la reprise par l’État du bloc 4 du bassin de Taoudenni jusqu’alors opéré par ENI (Italia) et Sipex (Sonatrach, Algérie)!

Deuxième étape : impliquer la Mauritanie qui faisait cavalier seul

Très réticente, la Mauritanie est restée sur la touche durant toute l’intervention française au Mali, ce qui a étonné plus d’un observateur.

Alors, pour s’assurer de son implication, le géant pétrolier français, Total décide de signer avec elle deux importants contrats: un contrat offshore pour l’exploration d’hydrocarbures sur le bloc C7, sur une zone de 7.300 km2 dans l’océan Atlantique, et un contrat onshore Ta2  sur une surface de 12.500 km2 dans le bassin de Taoudenni.

Troisième étape : promouvoir la sécurité dans la région pour faire protéger ses intérêts par les autres

Voyant les uns affolés de peur pour leurs intérêts économiques et les autres affolés de peur pour leur sécurité, la France a le champ libre devant elle, si bien qu’elle demande, le 6 juin 2017, au Conseil de sécurité de l’ONU d’autoriser une force militaire africaine chargée de combattre les djihadistes et les trafiquants de drogue au Sahel!! Cette force sera composée des cinq (5) pays de la sous-région: Mali, Niger, Tchad, Burkina-Faso et la Mauritanie, qui a fini par rentrer dans le rang!

Plusieurs pays de ce groupe G5 ont lié, avec raison, cette insécurité incontrôlable, à la persistance du conflit au Sahara Occidental. Ils ont donc demandé clairement à la France de s’impliquer afin de trouver une solution à ce conflit qui dure depuis plus 40 ans.

Chose dite, chose faite! Compte tenu de sa proximité avec l’Allemagne, la France a commencé d’abord par soutenir la candidature de l’ex-président allemand, Horst Koehler, au poste d’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental. Aussitôt nommé, elle le rencontre au plus haut niveau.

Quelques semaines plus tard, elle somme discrètement le Maroc de retourner à la table des négociations, laquelle fut fixée à Berlin.

Et comme un malheur ne vient jamais seul, le Maroc a été lourdement indexé par l’administration US de Trump, et ce, pour ses accointances intimes avec Hillary Clinton. Si bien que le gouvernement US a décidé d’envoyer, au début de cette semaine, une délégation «spéciale» auprès de la MINURSO à El Ayoune, au Sahara Occidental, afin de faire un «constat global».

Conclusion

Compte tenu de ce qui précède, la reprise aujourd’hui des négociations pour trouver une solution au conflit du Sahara Occidental, n’est ni l’effort du F.Polisario, ni le fruit de ses mascarades à répétition, y compris celles de Guerguerat, encore moins au folklore africain à Addis-Abeba.

En fait, cette reprise de négociation n’est que le résultat de l’imagination cynique-opportuniste de la France et de la faiblesse des nos pauvres pays africains, y compris le Maroc.

Pour le reste, qui vivra verra! Mais chose est certaine: le Maroc s’est efforcé de couper toutes les racines des fleurs, mais il a été incapable d’empêcher l’arrivée du printemps.

Takioullah Eidda

Source : Tlaxcala, le 9 février 2018

Publuqe par Kassataya


 

 
Plus d'articles :

» Le Front Polisario intensifiera sa lutte devant la justice européenne

L'avocat du Front Polisario Gilles Devers a dit être prêt à poursuivre toutes les batailles juridiques nécessaires devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), qui doit émettre son verdict le 27 février sur l’accord de pêche...

» Le quotidien espagnol El País incorpore le Sahara occidental au Maroc, tandis que le Salon du livre de Casablanca censure les livres qui ne le font pas

Le journal El Pais a publié le 6 février une carte faisant du Sahara Occidental –territoire non autonome en attente de décolonisation – une partie du Maroc, où, quelques jours plus tard, 25 livres ont été retirés de la Foire...

» Les USA mal à l’aise face à l’amitié inter-coréenne

Le leader de la Corée du Nord Kim Jong-un a bouleversé toutes les prédictions apocalyptiques selon lesquelles, dès la fin des Jeux olympiques, les tensions entre les deux Corées réapparaîtraient. Moon Jae-in peut être considérée comme un...

» L’ordre de combat a été donné : La guerre de Santos contre le Venezuela

L’opposition de droite vénézuélienne a reçu l’ordre depuis la Colombie (on ignore s’il est venu de Santos ou de Tillerson en personne) de ne pas signer l’accord passé avec le gouvernement à Saint-Domingue Les médias...

» Surveillance Valley : Pourquoi des compagnies comme Google collaborent avec les flics et les barbouzes

C'était le 18 février 2014, et il faisait déjà nuit quand j'ai traversé le Pont de la Baie, venant de San Francisco et que j'ai garé ma voiture au centre-ville d'Oakland. Les rues étaient désertes, à l'exception de quelques SDF affalés en...

» Les politiciens grecs et la question macédonienne : ils signent des traites qu’ils ne peuvent pas honorer

Dans un article paru dans le quotidien I Kathimerini, Manolis Glézos prend position dans la crise macédonienne. Il déclare que les gouvernants signent des traites qu’ils ne peuvent pas honorer, et observe qu’il faudra que les Macédoniens...

» Allemagne : l’impérialisme de la Grande Coalition, un accord sur l’extension de la zone de combat

Cet article a été écrit avant la démission de Martin Schulz de son poste de patron du SPD et l’annonce, vendredi 10 février,  de son renoncement au poste de ministre des Affaires étrangères de la GroKo (GraCo, Grande Coalition) conclue...

» Et si les femmes avaient « Le Pouvoir » ?

Le roman est « électrisant », promet Margaret Atwood (). Et le mot est à prendre au sens premier : les femmes du Pouvoir, , découvrent tout à coup l’existence d’un courant électrique qui leur court de la clavicule jusqu’au bout des...

» Vivre dans une tyrannie orwellienne: George Soros, le nouvel Emmanuel Goldstein

Hier, Nick Timothy, l'ancien assistant de Theresa May, a été accusé d'utiliser une insulte antisémite dans son article sur le Brexit. Il a co-écrit un article du Telegraph intitulé, George Soros, l'homme qui a «cassé la banque de...

» « Idiots utiles » du Pentagone

À Washington, démocrates et républicains s’accordent au moins quand il s’agit de combattre la Russie. Selon eux, M. Vladimir Poutine doute de la détermination des États-Unis à défendre leurs alliés et veut protéger son régime...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition spéciale «Bilan 2017»

« Pas du mouvement dans le silence, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali, Colombie » L'année 2017 en mots et en noms   Les pays qui ont fait la Une des ...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4995
mod_vvisit_counterHier20228
mod_vvisit_counterCette semaine25223
mod_vvisit_countersemaine précedente126310
mod_vvisit_counterCe-mois-ci382275
mod_vvisit_countermois précedent537187

We have: 341 guests online
Ton IP: 54.92.197.82
 , 
Aujourd'hui: 19 Fév 2018