REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Multinationales


Sahara occidental : pour le pétrole et l’uranium, la France crée le G5 Sahel et somme le Maroc à la table de négociation

Envoyer Imprimer PDF

aut_5914BisNous savons déjà l’importance stratégique des gisements d’uranium pour la France, exploités par AREVA au Niger.

Ce que nous savions moins, c’est l’importance pour elle du bassin de Taoudenni (retenez bien ce nom), situé à cheval entre le Mali, la Mauritanie et l’Algérie.

Doucement, et comme une araignée, la France a fini par tirer tout le monde dans son filet, à travers une démarche cynique, millimétrée en trois étapes:

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17914.jpg

Première étape : faire tomber le régime de Kadhafi et déstabiliser la région

La France a d’abord commencé par s’allier aux Touaregs du MNLA et affirme publiquement qu’elle ne s’oppose pas à une large autonomie de l’Azawad au Nord du Mali (ici), profitant ainsi de la générosité, voire la naïveté, des Touaregs.

En fait, son objectif était de soustraire à Kadhafi tous les Touaregs au sein de l’armée libyenne, lesquels empêchaient, par leur bravoure et leur loyauté, Nicolas Sarkozy de faire tomber le régime libyen.

Il ne restait alors qu’à souffler sur la braise des mouvements djihadistes dans la région, y compris la fourniture d’armes au groupe terroriste Boko Haram afin d’obliger les pays concernés à demander son aide et surtout sa protection (ici).

Alors, les mouvements djihadistes embrasent le Mali, le Tchad, le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Burkina, ce qui permettra à la France de revenir en «pompier».

Évidemment, sans état d’âme, elle reviendra sur sa promesse faite au mouvement MNLA relativement à l’autonomie de l’Azawad (ici) et lancera même plus tard des opérations militaires contre tous les mouvements touaregs sous le prétexte passe-partout du terrorisme!

Le 11 janvier 2012, elle intervient au Mali, supposément pour stopper l’avancée des djihadistes, anciens alliés, vers le sud.

Opération suite à laquelle, Hollande est accueilli en héros à Bamako et la France se voit attribuer par le Mali la part du lion de toutes les licences d’exploration et d’exploitation du bassin pétrolier de Taoudenni.

Le ministre malien des Mines, Amadou Baba Sy, est allé même jusqu’au signer un décret stipulant la reprise par l’État du bloc 4 du bassin de Taoudenni jusqu’alors opéré par ENI (Italia) et Sipex (Sonatrach, Algérie)!

Deuxième étape : impliquer la Mauritanie qui faisait cavalier seul

Très réticente, la Mauritanie est restée sur la touche durant toute l’intervention française au Mali, ce qui a étonné plus d’un observateur.

Alors, pour s’assurer de son implication, le géant pétrolier français, Total décide de signer avec elle deux importants contrats: un contrat offshore pour l’exploration d’hydrocarbures sur le bloc C7, sur une zone de 7.300 km2 dans l’océan Atlantique, et un contrat onshore Ta2  sur une surface de 12.500 km2 dans le bassin de Taoudenni.

Troisième étape : promouvoir la sécurité dans la région pour faire protéger ses intérêts par les autres

Voyant les uns affolés de peur pour leurs intérêts économiques et les autres affolés de peur pour leur sécurité, la France a le champ libre devant elle, si bien qu’elle demande, le 6 juin 2017, au Conseil de sécurité de l’ONU d’autoriser une force militaire africaine chargée de combattre les djihadistes et les trafiquants de drogue au Sahel!! Cette force sera composée des cinq (5) pays de la sous-région: Mali, Niger, Tchad, Burkina-Faso et la Mauritanie, qui a fini par rentrer dans le rang!

Plusieurs pays de ce groupe G5 ont lié, avec raison, cette insécurité incontrôlable, à la persistance du conflit au Sahara Occidental. Ils ont donc demandé clairement à la France de s’impliquer afin de trouver une solution à ce conflit qui dure depuis plus 40 ans.

Chose dite, chose faite! Compte tenu de sa proximité avec l’Allemagne, la France a commencé d’abord par soutenir la candidature de l’ex-président allemand, Horst Koehler, au poste d’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental. Aussitôt nommé, elle le rencontre au plus haut niveau.

Quelques semaines plus tard, elle somme discrètement le Maroc de retourner à la table des négociations, laquelle fut fixée à Berlin.

Et comme un malheur ne vient jamais seul, le Maroc a été lourdement indexé par l’administration US de Trump, et ce, pour ses accointances intimes avec Hillary Clinton. Si bien que le gouvernement US a décidé d’envoyer, au début de cette semaine, une délégation «spéciale» auprès de la MINURSO à El Ayoune, au Sahara Occidental, afin de faire un «constat global».

Conclusion

Compte tenu de ce qui précède, la reprise aujourd’hui des négociations pour trouver une solution au conflit du Sahara Occidental, n’est ni l’effort du F.Polisario, ni le fruit de ses mascarades à répétition, y compris celles de Guerguerat, encore moins au folklore africain à Addis-Abeba.

En fait, cette reprise de négociation n’est que le résultat de l’imagination cynique-opportuniste de la France et de la faiblesse des nos pauvres pays africains, y compris le Maroc.

Pour le reste, qui vivra verra! Mais chose est certaine: le Maroc s’est efforcé de couper toutes les racines des fleurs, mais il a été incapable d’empêcher l’arrivée du printemps.

Takioullah Eidda

Source : Tlaxcala, le 9 février 2018

Publuqe par Kassataya


 

 
Plus d'articles :

» De Facebook à Policebook

Mercredi, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a publié une déclaration sur des plans extraordinaires de la société de médias sociaux pour surveiller tous les affichages et messages de ses utilisateurs, pour censurer le journalisme indépendant...

» Syrie : un menteur nommé Macron

C’est devenu une habitude : le godelureau de l’Elysée fait le paon au château de Versailles. Brasseur d’air inusable, le freluquet fait des phrases, il pérore dans le vide. Comme un télévangéliste, il brandit de grands mots tout en...

» La guerre commerciale : ce n'est pas le commerce, c'est la guerre

La logique historique veut que les pays, en particulier les grandes puissances économiques, ne procèdent pas à des changements politiques spectaculaires à moins qu'il n'y ait une crise en cours dont ils veulent désespérément sortir ou qu'un...

» La drôle de guéguerre commerciale de Donald

Des sueurs froides parcourent l’échine d'Angela Merkel. La guerre commerciale lancée par Donald Trump pourrait affecter l'Allemagne, très instable. Vu les raisons alléguées par Donald pour déclarer la guerre, USA  pourraient la...

» Le bluff pétrolier de Trump contre l'Iran vient des décennies trop tard

Trump utilise tout ce qu’il peut pour mener une guerre économique contre l’Iran. Son problème est que « tout ce qu’il peut » est loin d’être suffisant, car le monopole virtuel des USA s’est évaporé depuis longtemps.La...

» L'accord final proposé par Jared Kushner pour la Palestine dépouillerait son peuple de toute dignité

Après trois guerres israélo-arabes, des dizaines de milliers de morts palestiniens et des millions de réfugiés, Kushner croit-il vraiment que les Palestiniens se contenteront de cash ?N’y aura-t-il pas de fin à d’humiliation des...

» Qui a trahi le camp de la paix en Colombie ?

Voir en fin d’article l’intégralité des résultats des élections 2018Comme cela est encore proche, comme cela semble déjà loin… Le 15 juin 2014, au terme du second tour de l’élection présidentielle, Juan Manuel Santos était réélu...

» Le Brésil en grève : les camionneurs et les ouvriers du pétrole ne marchent plus

La plus grande économie d’Amérique latine – le Brésil – est au bord de la faillite. Les camionneurs et les ouvriers du pétrole ne sont pas au travail. Les premiers ont fait une grève de dix jours, tandis que les seconds font une grève de...

» Les 12 commandements des USA à l’Iran :Il n’y manque que " En l’Évangile tu croiras!"

« Nous les écraserons », « nous ne permettrons pas que... », ou « Le régime iranien doit savoir que ce n’est que le commencement », tels sont les termes et le ton utilisés le 21 mai par Mark Pompeo,...

» Des déserteurs sur les barricades : les GI US anti-guerre dans le Paris de Mai 1968

Max Watts (Tomi Schwätzer, 1928-2010) a fui les nazis à Vienne avec ses parents et sa sœur en 1938, et quitté les USA pour éviter d’avoir à se battre en Corée au début des années 1950. À  Paris dans les années 1960, il a servi de...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui15424
mod_vvisit_counterHier16866
mod_vvisit_counterCette semaine32290
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci256321
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 178 guests online
Ton IP: 54.224.111.99
 , 
Aujourd'hui: 16 Juil 2018