REDHER - La pluma
Accueil Articles Opinion


Licenciée pour un doigt d’honneur à Trump, Juli Briskman ne regrette pas son geste

Envoyer Imprimer PDF

aut_5769Bis"Ce geste? Si c'était à refaire, je le referais". Juli Briskman, 50 ans, mère de deux enfants, ne s’est pas repentie de ce doigt d’honneur dirigé vers Donald Trump qui lui a coûté son travail, le licenciement. Sa photo sur un vélo à côté du convoi de voitures du président US est devenue virale.

Sur les réseaux sociaux, Juli est pour beaucoup une « heroïne » ( en novlangue PC, une « she-ro », par opposition à « hero », considéré machiste) et la photo avec le hashtag #Her2020 a été très partagée. Cette femme, par son geste, a résumé le mal-être et les critiques de millions d’USAméricains contre Trump. D'autres ont lancé une pétition pour demander qu’elle retrouve un emploi. Pour ses détracteurs en revanche, elle a commis un acte d’incivilité contre le président et sa boîte a bien fait de la licencier.

Tout a commencé le 28 octobre dernier. Juli pédalait sur son parcours habituel dans le nord de la Virginie, lorsque le SUV noir de Donald Trump, suivi par les voitures d’escorte, l’a rejointe et doublée. Trump revenait d'un terrain de golf. Elle, sans trop réfléchir, a levé le bras gauche et a montré son majeur en direction du convoi de voitures.

Pourquoi cette réaction? Juli Briskman l’a expliqué Washington Post: « Trump me passait sous le nez et monsang n’a fait qu’un tour. J’ai pensé aux Dreamers [les « rêveurs », jeunes Latinos issus de familles sans-papiers menacés de déportation] qui vont êtres chassés du pays, à la suppression des lieux d’inscription à l’Obamacare, au fait que seulement un tiers de Porto Rico a de l'électricité ... alors que Trump est de nouveau sur un parcours de golf ».
 

L’affaire aurait pu en rester là, mais un photographe, Brendan Smialowski de l’ AFP, a pris la photo qui a immortalisé la contestation de Trump et allait faire le tour du monde.
 

Akima LLC, une entreprise qui participe aux appels d'offres du gouvernement US, n'a pas apprécié le geste et a licencié Juli, en faisant valoir que « cette image viole la politique de l'entreprise sur les médias sociaux, qui interdit la publication d'images obscènes sur des comptes privés de ses employés ".
 

Mais Juli, qui, pour être équitable, avait fait savoir aux responsables de l'entreprise que c’était une photo d’elle, expliquant que la photo controversée la montrait de dos, qu’elle n’était pas au travail au moment du geste, et qu’elle ne portait rien qui aurait permis de l'identifier comme une employée d'Akima.
 

Mais en dépit de ces explications, l'entreprise a considéré son geste comme un « acte obscène » préjudiciable aux affaires de l'entreprise et, compte tenu de ses contrats avec le gouvernement, l’a licenciée. Juli était analyste marketing.

Tout a commencé le 28 octobre dernier. Juli pédalait sur son parcours habituel dans le nord de la Virginie, lorsque le SUV noir de Donald Trump, suivi par les voitures d’escorte, l’a rejointe et doublée. Trump revenait d'un terrain de golf. Elle, sans trop réfléchir, a levé le bras gauche et a montré son majeur en direction du convoi de voitures.

Pourquoi cette réaction? Juli Briskman l’a expliqué Washington Post: « Trump me passait sous le nez et mon sang n’a fait qu’un tour. J’ai pensé aux Dreamers [les « rêveurs », jeunes Latinos issus de familles sans-papiers menacés de déportation] qui vont êtres chassés du pays, à la suppression des lieux d’inscription à l’Obamacare, au fait que seulement un tiers de Porto Rico a de l'électricité ... alors que Trump est de nouveau sur un parcours de golf ». 


L’affaire aurait pu en rester là, mais un photographe, Brendan Smialowski de l’ AFP, a pris la photo qui a immortalisé la contestation de Trump et allait faire le tour du monde.

 

Akima LLC, une entreprise qui participe aux appels d'offres du gouvernement US, n'a pas apprécié le geste et a licencié Juli, en faisant valoir que « cette image viole la politique de l'entreprise sur les médias sociaux, qui interdit la publication d'images obscènes sur des comptes privés de ses employés ". 

Mais Juli, qui, pour être équitable, avait fait savoir aux responsables de l'entreprise que c’était une photo d’elle, expliquant que la photo controversée la montrait de dos, qu’elle n’était pas au travail au moment du geste, et qu’elle ne portait rien qui aurait permis de l'identifier comme une employée d'Akima.

 

Mais en dépit de ces explications, l'entreprise a considéré son geste comme un « acte obscène » préjudiciable aux affaires de l'entreprise et, compte tenu de ses contrats avec le gouvernement, l’a licenciée. Juli était analyste marketing.

 

Piero Bosio

Original: Dito medio a Trump-Juli Briskman: “Non sono pentita. Lo rifarei”

Traduit par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala, le 10 novembre 2017


 

 
Plus d'articles :

» Donald l’imposteur, le retour : On peut brûler des livres mais pas les idées

Les organisateurs du rassemblement de suprémacistes blancs, le mois dernier à Charlottesville, savaient parfaitement ce qu’ils faisaient en décidant d’organiser une marche nocturne aux flambeaux pour protester contre le déboulonnage d’une...

» L’Afghanistan et la route secrète de l’héroïne de la CIA

Le golfe Arabo-Persique abrite pléthore de secrets extrêmement compromettants. En haut de la pile, se trouve la route secrète de l’héroïne afghane – avec les Émirats Arabes Unis (EAU) comme carrefour d’une opération transnationale ...

» Bannon le Barbare et l’option «thermonucléaire»

« Je quitte la Maison-Blanche et je pars en guerre pour Trump, contre ses opposants – sur Capitol Hill, dans les médias et dans l’Amérique des corporations. »C’est ce que l’ex-stratège en chef de la Maison-Blanche, , a dit au...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

 

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui23341
mod_vvisit_counterHier24515
mod_vvisit_counterCette semaine145057
mod_vvisit_countersemaine précedente191970
mod_vvisit_counterCe-mois-ci444550
mod_vvisit_countermois précedent975990

We have: 369 guests online
Ton IP: 54.161.3.96
 , 
Aujourd'hui: 17 Nov 2017