REDHER - La pluma


L'Union Européenne contre la Catalogne : oui à la censure et à la répression

Envoyer Imprimer PDF

aut_5662BisLe porte-parole de la Commission Européenne, Margaritis Schinas, a affirmé hier 27 septembre que la fermeture d'environ 200 sites ouèbe en Catalogne par le gouvernement de Madrid rentre dans le cadre de la "légalité". Le porte-parole de l'UE a justifié les mesures adoptées, étant donné qu'"elles ont été ordonnées par des magistrats dans un contexte spécifique" et a rappelé que la Commission n'a pas de compétences spécifiques sur la question, réaffirmant de fait, indirectement, qu'il considère tout ce qui se passe à Barcelone comme une question interne à l'État espagnol.

Schinas a ainsi répondu aux questions de quelques journalistes qui lui demandaient si, à son avis, la censure, la fermeture de nombreux sites ouèbe et la persécution de nombreux moyens d'information ne constituaient pas, indépendamment du référendum, "une attaque contre la liberté d'expression", comparant la répression espagnole en Catalogne à celle effectuée par le gouvernement turc contre les journalistes et la liberté de la presse. Le porte-parole de la Commission Européenne n'a pas voulu répondre sur ce point.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17082.jpg

Lundi déjà, le vice-président de ce même organisme de gouvernement de l’UE, également responsable du département "État de Droit", Frans Timmermans, avait rappelé à "tous les acteurs nationaux, régionaux et locaux [qu'ils devaient] agir dans le cadre des limites imposées par la Constitution". Timmermans a répété que la position de l'UE n'a pas changé et a tenu à souligner que Bruxelles respecte et défend l'ordre constitutionnel des États membres (même si, à l'occasion du référendum constitutionnel italien, il était intervenu lourdement pour faire prévaloir le OUI à la contre-réforme de Renzi...). Il importe peu aux dirigeants européens que la Constitution espagnole ait été en grande partie rédigée par le régime franquiste désireux de s'intégrer, sous diverses formes, à ce qui s'appelait alors la Communauté Economique Européenne et à l'OTAN. Peu importe aussi que la démocratie soit suspendue et confisquée. Un pays membre, et un pays de poids, comme l'Espagne, qui lance des milliers de policiers et de soldats contre le suffrage populaire ne donne pas une image bien édifiante de cette Union Européenne qui s'érige en défenseur de la démocratie et des droits de l'homme quand il s'agit d'intervenir dans quelque crise internationale et de défendre ses intérêts dans un coin du Moyen-Orient ou de l'Afrique du Nord. Ce deux poids deux mesures n'aura échappé à personne.

D'autre part, pour l'Union Européenne et son establishment, l'indépendance de la Catalogne, avec l'effet domino qu'elle pourrait déclencher dans d'autres nations sans État, par exemple en France, constitue un sacré caillou dans la chaussure.

Les éléments composites et bigarrés du front catalaniste sont majoritairement européistes, mais la force des courants de la gauche radicale qui contestent l'austérité et l'autoritarisme de Bruxelles et qui, dans certains cas, militent ouvertement pour la sortie de l'Eurozone, est importante, et le conflit actuel pourrait leur donner plus de poids. Tous les sondages donnent le parti jusqu'ici majoritaire, le PDeCat de Carles Puigdemont et Artur Mas, qui représente les intérêts de la petite bourgeoisie et d'une partie de la moyenne bourgeoisie (la grande bourgeoisie catalane est opposée à l'indépendance), en forte baisse et, de toutes façons, l'effet déstabilisant des événements catalans sur les organismes et les équilibres de l'Union Européenne est une donnée objective et évidente. Ce n'est pas un hasard si l'administration US n'a pas condamné le référendum (affirmant qu'"elle travaillera avec l'entité ou le gouvernement qui en sortira"), et si les médias russes ne cessent, ces derniers jours, de montrer des images de la répression espagnole à Barcelone.

Entretemps, le Premier Ministre Mariano Rajoy a décidé de ne pas participer à la réunion informelle des chefs d'État et de gouvernement de l'UE prévue aujourd'hui et demain à Tallin, un pays dont l'indépendance, hors de ce qui était alors l'Union Soviétique, fut énergiquement défendue par les Européens à la fin des années 80 du siècle dernier. Rajoy n'ira pas en Estonie, afin de suivre de près la situation en Catalogne à l'approche du rendez-vous électoral de dimanche, que Madrid veut absolument interdire, au prix de l'usage de la violence. Le chef de gouvernement espagnol doit cependant affronter aussi les problèmes liés à l'approbation du budget de l'État, étant donné que, après la réaction violente de l'État espagnol contre la convocation du référendum catalan, le Parti Nationaliste Basque a décidé de suspendre les négociations avec l'exécutif central pour l'approbation de la Loi de Finances, obligeant ainsi Rajoy à en ajourner l'adoption.

Marco Santopadre

Original: L’Unione Europea contro la Catalogna: bene censura e repressione

Traduit par Rosa Llorens

Edité par   Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala, le 1 septembre 2017



 

 
Plus d'articles :

» Thanatopolitique et négation du racisme

Les mesures migranticides du gouvernement italien actuel et de Salvini en particulier ont fait à ce jour au moins 450 victimes. Je fais évidemment référence à la guerre ouverte et sans scrupules menée contre les ONG qui mènent des opérations...

» Syrie : un menteur nommé Macron

C’est devenu une habitude : le godelureau de l’Elysée fait le paon au château de Versailles. Brasseur d’air inusable, le freluquet fait des phrases, il pérore dans le vide. Comme un télévangéliste, il brandit de grands mots tout en...

» Loi sur les “fake news”: du monopole de la vérité au règne du mensonge

Cette histoire commence comme un conte de fées. Dans notre merveilleuse démocratie, tout allait pour le mieux. La presse était libre, le citoyen informé et le pouvoir impartial. Mais c’était trop beau. Imprudente, la démocratie n’a pas...

» Notre-Dame-des-Landes : « Nous, cinéastes, appelons à filmer et à défendre ce territoire qui bat et se bat »

Dans une tribune au « Monde », des réalisateurs, comédiens et professionnels du cinéma, dont Adèle Haenel, Philippe Garrel ou Aki Kaurismäki, invitent à défendre la ZAD de Notre-Dame-des-Landes comme «  un lieu réel qui...

» La tragédie des cheminots : la signification profonde des grèves ferroviaires françaises

La série actuelle de grèves ferroviaires en France est présentée dans les médias comme une "agitation ouvrière ", un conflit entre le gouvernement et les dirigeants syndicaux, ou comme une nuisance temporaire pour les voyageurs causée par...

» Catalogne: le parquet allemand favorable à l'extradition de Puigdemont vers l'Espagne

Le parquet allemand s'est dit favorable ce mardi à l'extradition vers l'Espagne de l'ex-président catalan, l'indépendantiste Carles Puigdemont, détenu en Allemagne depuis le 25 mars.Décision finale dans les jours à venir Le procureur...

» Avec l’arrestation de Carles Puigdemont, l'Allemagne a son premier prisonnier politique

La détention de Puigdemont n'était pas un acte intelligent. Ce n'est pas un terroriste mais un politicien légitimé par des élections libres.Désormais, la République fédérale d'Allemagne a son premier prisonnier politique: Carles Puigdemont,...

» Espagne : les municipalités réduisent leur dette, celle de l’État marque un nouveau record

Jérôme Duval et Ángel Ambroj rappellent dans cette tribune que la vague de coupes budgétaires censée résoudre le problème de l’endettement public n’a servi à rien.La publique espagnole clôture l’année 2017 avec un nouveau record...

» Les cris d’indignation des Occidentaux à propos du siège de la Ghouta sonnent creux : ils ne feront rien pour sauver les civils

Comment pouvons-nous protester alors que nous ne faisons rien contre l’opposition islamiste armée à Assad (je ne parle pas ici de l’EI) ou que nous n’essayons même pas d’organiser notre propre cessez-le-feu, même avec l’aide de la...

» Guerre, dictature, démocratie: cherchez l’erreur

Le vieux combat entre les démocraties et les régimes autoritaires est de retour. Trois jours de débats à la conférence de Munich sur la sécurité ont livré ce diagnostic : l’Occident se sent assiégé, défié, déstabilisé. Et les...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4890
mod_vvisit_counterHier12954
mod_vvisit_counterCette semaine95755
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci319786
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 145 guests online
Ton IP: 54.81.76.247
 , 
Aujourd'hui: 21 Juil 2018