REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Multinationales


Cajamarca (département du Tolima) : référendum d’initiative populaire et bataille pour le territoire en Colombie

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

aut_2462Bis1Le dimanche 26 mars 2017 a eu lieu à Cajamarca un plébiscite très attendu: les habitants devaient se prononcer sur l'exploitation de la mine d'or de la Colosa qui se trouve sur leur commune. Les 6241 personnes concernées sont allées voter pour répondre à une question sans ambiguïté : êtes-vous d'accord avec le projet d'extraction d'or à Cajamarca et les activités qui lui seront liées ? Oui ou non?

 

 

Le résultat fut sans appel : 98 % des votants ont répondu non et seulement 78 personnes oui.  Cajamarca a fêté l’événement. Mais celui-ci ne tombait pas du ciel : ce qui s'est passé le 26 mars était l'aboutissement de plusieurs années de travail. Il y a eu un investissement sans failles, de la part du Comité Environnemental et Paysan de Cajamarca, des organisations sociales de tous bords, des organismes étudiants, des collectifs de jeunes, des syndicats paysans et bien sur, du Comité Organisateur de la Consultation Populaire sur les activités minières à Cajamarca. Pendant des années, ils ont sensibilisé la population à la question, avec des conférences, des campagnes de porte à porte, la distribution de graphiques et autres documents décrivant les impacts de l'extraction minière à grande échelle. Sans oublier les marches pour l'eau, la vie et contre les mines, qui ont eu lieu chaque année lors du festival de musique d'Ibagué et qui ont été massivement suivies. N'oublions pas non plus Piedras, qui a donné l'exemple, le 28 juillet 2013, avec 99 % de non au projet minier lors du référendum qui y fut organisé.

Cet activisme a eu un coût : répression, menaces et poursuites. Mais avec courage, obstination, évitant les divers obstacles administratifs rencontrés sur leur chemin, les organisations sociales sont arrivées à mener à bien un référendum grâce auquel le village a exprimé clairement sa volonté.

Je ne reviendrai pas ici sur les effets néfastes du projet minier pour l'environnement, les communautés, et la vocation agricole de Cajamarca ; j'ai déjà abondamment parlé de la question en d'autres occasions. Le Tolima est le moteur de « la locomotive minière » gouvernementale1 : 713 permis d'exploitation ont été délivrés en novembre 2013, ce qui veut dire que 404 602 des 2 356 200 hectares de ce département ont été cédés à l'industrie extractive. Dans la mesure où 441 permis supplémentaires ont été délivrés depuis, on peut considérer que 526 107.2 hectares de plus seront consacrées à l'extraction minière à grande échelle. La menace ne concerne pas seulement les zones rurales les plus reculées. Elle plane sur la commune elle-même. La Colosa est donc l’épicentre de ce tremblement de terre minier, qui n'affecte pas seulement les populations habitant les zones d'extraction, mais aussi les communes où partiront les déchets et où se réaliseront les activités de lessivage (celle de Piedras), ainsi que le sud du Tolima, où l'on prévoit d'installer une série d'usines hydroélectriques destinées à fournir l'énorme quantité d’électricité nécessaire à la multinationale qui est derrière le projet, Anglo Gold Ashanti. Cette multinationale a accaparé 60% de la commune de Cajamarca, avec des concessions de 30 440 hectares et 21 permis miniers, bien qu'elle n'ait pas obtenu l'autorisation d'exploiter la Colosa par les organismes chargés de la gestion de l'environnement.

Le village de Cajamarca, en s'attaquant à ce projet pharaonique, a frappé le plan minier en plein cœur. Mais le gouvernement, fidèle à ses réflexes autistes, a dit qu'il ne tiendrait pas compte de l'opinion du village. Rien d’étonnant à cela. L'histoire montre qu'il a toujours été enclin à trahir ceux d'en bas, et à servir ceux d'en haut, car hommes politiques et chefs d'entreprises ont des intérêts liés. Le cas Odebrecht n'est jamais que la partie émergée de l'iceberg. Ils continueront à tout faire pour que l'industrie extractiviste se développe, même s'il faut pour cela empoisonner la moitié du pays.

Le ministre des Mines, Germán Arce Zapata, a déjà déclaré publiquement que le référendum n’était pas contraignant  ; en disant cela, il se fait l’écho d’Anglo Gold Ashanti dont il devient le porte6parole. Pourtant, comme l'a montré l4 ONG De justicia, de tels propos sont faux, car le référendum, qui a réuni bien plus de monde que ne l'exigeait la loi, est contraignant. Rappelons à ce sujet qu'en mai 2016, la Cour Constitutionnelle avait annulé la disposition légale qui empêchait les entités locales de s'opposer à des projets miniers sur leur territoire (article 37 de la loi 685 de 2001). Mais, comme toujours, lorsque le peuple exprime des intérêts qui entrent en contradiction avec ceux de notre oligarchie dorée, la démocratie devient une formule creuse.

Cette démocratie morte, oligarchique, truquée, qui permet aux plus riches de s'enrichir encore plus et qui préserve les intérêts des groupes au pouvoir depuis toujours, doit affronter la poussée d'un mouvement démocratique construit à partir d'en bas. Ce mouvement participatif, inclusif, véritablement populaire, s'exprime dans les nombreux conflits environnementaux qu'il y a actuellement en Colombie.

Le tissu social du futur se construit à partir du quartier, de la rue, de la campagne, du monde du travail et son axe, c'est le territoire et la commune. Le mouvement populaire de Cajamarca nous prouve que d'autres formes de démocratie sont possibles même si les puissants ne veulent pas les prendre en compte.

Le référendum a eu lieu. Santos ayant refusé de le reconnaître et poursuivant sa politique économique de prédation, il est probable que le prochain référendum se fera dans la rue et sur le territoire du Tolima. Les Tolimenses auront un autre motif d'action : la nécessité de défendre leur vie de façon collective.

Voilà le processus à travers lequel se construit le pouvoir populaire. Le peuple de Cajamarca a déjà parlé et agi en conséquence. Il a envoyé un message clair à Anglo Gold Ashanti et à la Locomotive minière de Santos :

¡ No pasarán !

 NdlT

1- Santos qualifie l’activité minière des multinationales de « locomotive de l’économie colombienne ».

José Antonio Gutiérrez Dantón

Original: Cajamarca, Tolima: consulta popular y disputa por el territorio en Colombia

Traduit par Claude Bourguignon Rougier

Edité par   Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala, le 16 août 2017


 
Plus d'articles :

» Violation systématique des droits de la personne en Colombie

Au nom des milliers de victimes du conflit armé et de victimes de l'État colombien, dont un bon nombre se trouvent en exil au Canada, nous, qui faisons partie des mouvements soussignés, résidents et citoyens canadiens, nous nous adressons à...

» Brésil: la grande désillusion

Les Brésiliens iront aux urnes cet automne pour la première fois depuis la destitution de la présidente Dilma Rousseff en 2016.Violence endémique, économie instable et inégalitaire, prolifération de groupes de trafiquants, les enjeux...

» Venezuela: Le drone médiatique explose en plein vol

Le 5 août 2018, lors de la commémoration du 81e anniversaire de la Garde Nationale Bolivarienne, deux drones chargés de C4 furent interceptés par les services de sécurité vénézuéliens. L'objectif de cet attentat: éliminer le président...

» Tentative d’assassinat du président Maduro : que se passe-t-il au Venezuela ?

Les faits connusAu milieu d’une grande activité sur l’avenue Bolívar, dans la ville de Caracas, à l’occasion du 81e anniversaire de la naissance de la Garde nationale bolivarienne (GNB), plusieurs drones chargés de matériel explosif ...

» La voix dissonante du Forum de São Paulo

La 24e édition du Forum de São Paulo (FSP), rencontre qui rassemble les partis et mouvements progressistes de l’Amérique latine et de la Caraïbe, s’est tenue à La Havane du 15 au 17 juillet. Fondé en 1990 par le président cubain Fidel...

» Nicaragua : aujourd’hui, c’est hier, au multiple

Après plus de deux mois de fauchage de vies, le compte est de près de 300 tués, abattus par des tireurs d'élite, exécutés d'un coup de feu dans la nuque, fusillés par des paramilitaires. Et les blessés atteignent 1500. L'après-midi du 23...

» Au Salvador, montée en puissance d’un nouveau mouvement social contre la privatisation de l’eau

À peine six semaines ont passé depuis que la nouvelle Assemblée législative, dominée par la droite, est entrée en fonction. Mais, déjà, de récents accrocs entre forces de l’ordre et étudiants s’opposant à la potentielle privatisation...

» Qui a trahi le camp de la paix en Colombie ?

Voir en fin d’article l’intégralité des résultats des élections 2018Comme cela est encore proche, comme cela semble déjà loin… Le 15 juin 2014, au terme du second tour de l’élection présidentielle, Juan Manuel Santos était réélu...

» À Bogota, l'éboueur devenu «seigneur des livres»

José Alberto Gutierrez a passé vingt ans de sa vie à remplir 450 bibliothèques avec 50.000 ouvrages récupérés dans des poubelles.«Le jour où j'aurai rempli la Colombie de livres, je me sentirai comme Ulysse après avoir sauvé Pénélope et...

» Le Brésil en grève : les camionneurs et les ouvriers du pétrole ne marchent plus

La plus grande économie d’Amérique latine – le Brésil – est au bord de la faillite. Les camionneurs et les ouvriers du pétrole ne sont pas au travail. Les premiers ont fait une grève de dix jours, tandis que les seconds font une grève de...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2050
mod_vvisit_counterHier24478
mod_vvisit_counterCette semaine66676
mod_vvisit_countersemaine précedente143061
mod_vvisit_counterCe-mois-ci291942
mod_vvisit_countermois précedent467347

We have: 273 guests online
Ton IP: 54.161.49.216
 , 
Aujourd'hui: 21 Auo 2018