REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Monde


Campagne présidentielle française : le ‘vivre ensemble’ avec la bombe

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

aut_5189BisMême si la guerre fait moins rêver les foules que la paix, même si le chemin vers l’Elysée est un chemin de croix, et pas unique­ment pour Fil­lon, tous les pré­ten­dants (ou presque) ont bien d’autres chats à fou­et­ter que le désarme­ment.

Marine Le Pen veut désarmer Macron. Hamon peine à désarmer Mélen­chon. Mais pour le reste ? Nos candidats-​vedettes ne pré­conisent pas la crois­sance zéro des efforts mil­i­taires. Ceux qui nous promet­tent le ‘change­ment’ ou ‘l’alternance’ ont la fâcheuse manie de se référer aux principes trop clas­siques de la dis­sua­sion nucléaire, alors que ceux-​ci furent conçus durant la guerre froide et ne se jus­ti­fient pas 25 ans après. Ceux qui nous pro­posent une nou­velle con­sti­tu­tion et une VIème République ont juste omis de revoir leur copie, alors que la Vème République et la force de frappe sont idéologique­ment liées.

Si l’on regarde atten­tive­ment les pro­grammes de défense de nos can­di­dats, ils sont tous d’accord pour dire qu’il ne faut pas ‘baisser la garde’. Quelle una­nim­ité !

Dans l’apprentissage du métier de président-​chef-​des-​armées, dis­poser de nerfs d’acier face au bou­ton nucléaire dans le PC Jupiter ne suf­fit pas. Faut con­naître les ‘fon­da­men­taux’. Faut savoir par exem­ple que la guerre tue. Que le ter­ror­isme tue aussi. Qu’une attaque ter­ror­iste ne sig­ni­fie pas que le pays est en guerre. Reste main­tenant, con­crète­ment, à ne pas se planter sur le nom­bre exact de nos sous-​marins nucléaires, et faire le distinguo entre SNA(*) et SNLE (**) En 2007, Sarko et Ségolène Royal avaient échoué au test, en direct à l’antenne…

Europe et OTAN

Il y a unanimité car grâce au Brexit, la France est désor­mais le seul État de l’UE à dis­poser de la gâchette nucléaire. Quand on détient ce joker, ce n’est pas le moment de le jeter aux orties mais plutôt de le val­oriser. La marche à suivre sem­ble sim­ple : primo, ne pas se laisser distancier par l’Allemagne qui investit autant d’euros que nous dans sa défense alors qu’elle est dépourvue de sous-​marins nucléaires et n’a pas le ray­on­nement (sic) pour entre­pren­dre des opéra­tions extérieures. Secundo, pour éviter le nation­al­isme pur et dur, marchan­der au niveau européen le para­pluie nucléaire et, au nom de la ‘mutu­al­i­sa­tion’, encaisser les div­i­den­des d’une pro­tec­tion élargie. (élargie aux can­di­dats à cette pro­tec­tion). Ter­tio, annon­cer haut et fort qu’on va quit­ter l’OTAN, sans expli­quer la marche à suivre, rabâcher que l’OTAN menace la paix alors que l’OTAN porte surtout atteinte à l’intégrité de ses mem­bres. Par la même occa­sion, zap­per les enjeux autour du retrait ou de la mod­erni­sa­tion des armes nucléaires tac­tiques (US) qui pol­lu­ent le paysage européen.

Le chef d’état-major des armées a rai­son quand il prévient que ‘Nos pré­ten­dants doivent être ‘intel­lectuelle­ment et psy­chologique­ment pré­parés pour être à la hau­teur de leurs responsabilités de chef des armées, dès leur prise de fonc­tion’. Le mes­sage a-​t-​il été reçu ? En tout cas, le can­di­dat Hamon n’est pas le seul à s’être rendu à Brest pour se famil­iariser avec les sites sacré­ment stratégiques de la Marine nationale, et jurer fidél­ité au crédo nucléaire.

L’ONU con­tre la bombe

Le 27 mars 2017, l’ONU a fait par­ler d’elle. Elle a organ­isé en grande pompe à New York une con­férence pour rédi­ger un traité visant à inter­dire les armes nucléaires et dessiner l’architecture diplo­ma­tique d’une planète sans la bombe. Rien que ça. Sous la prési­dence Hollande, la riposte française a été de faible inten­sité, tout comme celle de Pou­tine et Trump qui ont tou­jours la trouille de man­quer de muni­tions. Pouvait-​elle réa­gir autrement en fonc­tion des échéances électorales du mois de mai ?

Tout le monde s’en fout. Les pacifico-​sceptiques éprouvent un ras-​le bol face aux oblig­a­tions qui nous lieraient au Traité de Non Pro­liféra­tion (TNP), un texte qui a servi à 5 puis­sances nucléaires à s’octroyer un per­mis de détru­ire dans le seul but de l’interdire à tous les autres. Certes, cer­tains mis­ent sur une con­férence inter­na­tionale pour le désarme­ment nucléaire, mais comme les chances d’un con­sen­sus sont nulles, le désarme­ment pré­con­isé (pour la forme) sera ren­voyé à la Saint Glin Glin.

D’ailleurs, la toute pre­mière réso­lu­tion de l’ONU pour ‘élim­iner les arme­ments nationaux’ remonte à 1959. Les plus far­felus qui sont passés maîtres dans les propo­si­tions fourre-​tout repren­dront à leur compte les pro­pos abscons de l’ambassadrice française Alice Gui­t­ton pour qui ‘le désarme­ment nucléaire n’aboutira que grâce à des efforts con­stants pour met­tre en place les con­di­tions néces­saires au désarme­ment’. Quant aux pacifistes anti-​bombes, ils ne nous ras­surent pas en procla­mant que le nucléaire peut être proscrit au même titre que la cig­a­rette dans les lieux publics ; que la muni­tion dopée à l’arme A ou H mérite le même traite­ment que les mines anti-​personnel, les armes chim­iques ou les armes à sous-​munitions.

Bref, à l’heure où se con­firme le non-​renouvellement de la pen­sée stratégique française, on se rend compte que le désarme­ment n’a pas d’avocats crédi­bles, que les con­flits verts ne sont pas prévus et que la notion de sécu­rité est squeezée dans un car­can pure­ment mil­i­taire. Pourquoi ? Parce que l’ambition de se défaire des vieilles croy­ances et des vieux mythes ne se marie pas avec une cer­taine vision de la ‘grandeur de la France’ et surtout la grandeur …dont se réclament celle et ceux qui pré­ten­dent la servir.

Les Insoumis Atterrés

*Sous-​marins nucléaire d’attaque
**Sous-​marins nucléaires lanceurs d’engins

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_15733.jpg

Ration périodique d'armes nucléaires : Dessin de Ganf, Krokodil, Moscou, août 1958

Ben Cramer

Source: Tlaxcala, le 10 avril 2017

Traductions disponibles: Español


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition Spéciale « bilan 2016»

L'année 2016 en mots et en noms Les pays qui ont fait la Une Syrie, Turquie, USA, Russie, Maroc, Philippines, Allemagne, Royaume-Uni, Tunisie, Corée du Sud, Congo, Brésil, Italie, Chine, Yém...

 

Spécial : #HastaSiempreComandante FIDEL!

Fidel est une planète Sauvons-les tous et toutes Fidel est mort invaincu Fidel Castro : La dette ne doit pas être payée Fidel Castro a donné à Cuba une place hors norme dans le monde Fi...

 

Spécial COP21 PARIS

Notre-Dame des Landes : vers un conflit de légitimité démocratique ! Le pari ambigu de la coopération climatique Accord à la COP21 : même sur une planète morte, le commerce international ...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui19041
mod_vvisit_counterHier32049
mod_vvisit_counterCette semaine175496
mod_vvisit_countersemaine précedente210803
mod_vvisit_counterCe-mois-ci672946
mod_vvisit_countermois précedent779651

We have: 518 guests, 1 members online
Ton IP: 23.20.96.7
 , 
Aujourd'hui: 22 Jui 2017