REDHER - La pluma


Colombie : Les assassinats menacent la construction de la paix

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

ccfd-terre solidaireBisDans un contexte de démobilisation de la guérilla des FARC - Forces Armées Révolutionnaires de Colombie - et de mise en application de l’accord final de paix, les assassinats de défenseurs des droits humains et leaders sociaux continuent en Colombie. Communiqué du Réseau France-Colombie Solidarités.

Ce sont au total 117 responsables d’organisations sociales et défenseurs des droits humains qui ont été assassinés en 2016, selon l’Institut d’Etudes pour le Développement et la Paix – Indepaz. Face à cette situation extrêmement préoccupante, le Réseau France-Colombie Solidarités demande à l’État colombien de reconnaître l’existence et le rôle des groupes paramilitaires dans ces homicides et de garantir la protection physique et psychologique de ses citoyens et notamment de celles et ceux qui luttent pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de celles de leur communauté.

Leader syndical de la région menacée de Magdalena Medio, Colombie © Jean-Claude Gerez/CCFD-Terre Solidaire

Malgré le contexte de mise en œuvre de l’accord final de paix avec les FARC et le début des négociations avec l’ELN - Armée de libération nationale, 2e guérilla du pays - la paix est loin d’être complète en Colombie. Les défenseurs des droits humains et leaders sociaux colombiens sont régulièrement menacés et assassinés.

Selon Indepaz, plus de 30 organisations sont persécutées de manière systématique. Cette résurgence de la violence rappelle les heures les plus sombres du conflit et menace la réalisation d’une paix. “Les dirigeants des communautés paysannes sont de véritables agents de paix au niveau local : ce sont eux qui retissent un lien social rompu par plusieurs décennies de conflit armé et permettent un retour à la terre des populations déplacées. S’ils sont constamment pris pour cibles et éliminés, c’est tout le processus de paix qui est remis en question”, pour Martin Willaume, chargé de mission Amérique latine au CCFD - Terre Solidaire.

Ces actes de terreur et ces exactions s’effectuent dans une logique d’accaparement des terres afin de déplacer de force les propriétaires terriens pour faciliter l’implantation de méga-projets de développement et renforcer le contrôle politique sur les populations. Cette pression sur le territoire est particulièrement forte dans les départements d’Antioquia et de Cordoba au nord-ouest du pays, où ceux qui défendent leur droit à la terre ont été pris pour cibles récemment.

Pour Jean-Philippe Echassoux, coordinateur du Réseau France-Colombie Solidarités : “Il ne s’agit pas de menaces, de disparitions forcées et d’assassinats isolés mais bien d’une stratégie qui révèle la volonté de certains acteurs, dont les groupes paramilitaires, de refuser la fin des conflits armés et de lutter contre la recherche et la construction d’une paix durable en Colombie.” L’État colombien se doit de garantir l’intégrité et la protection de ses citoyens victimes de menaces en apportant une série de mesures appropriées et rapides.

Au vu de la situation actuelle, le Réseau France-Colombie Solidarités demande :

A l’État colombien de reconnaître l’existence de groupes paramilitaires, en partie responsables des menaces, assassinats et disparitions forcées à l’encontre des défenseurs des droits humains et leaders sociaux ;
A l’État colombien de garantir la protection physique et psychologique de ses citoyens et notamment des défenseurs des droits humains et leaders sociaux ;
Au Parlement colombien de légiférer sur la mise en œuvre du point 3.4 de l’accord de paix avec les FARC afin que soit créée rapidement la Commission nationale de garanties de sécurité et l’Unité spéciale du Parquet pour enquêter sur les homicides en partie perpétrés par les structures paramilitaires et les démanteler ; 
A la France de porter une attention spécifique à la situation de risque des défenseurs des droits humains et leaders sociaux en appelant le gouvernement colombien à garantir immédiatement leur protection.

Source : CCFD-terre solidaire

A lire : Colombie : La mort malgré la paix

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui21643
mod_vvisit_counterHier18396
mod_vvisit_counterCette semaine80762
mod_vvisit_countersemaine précedente113550
mod_vvisit_counterCe-mois-ci340501
mod_vvisit_countermois précedent607817

We have: 503 guests online
Ton IP: 54.162.227.37
 , 
Aujourd'hui: 21 Jui 2018