REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Multinationales


La mort d'Ivan, ouvrier agricole de 20 ans, dans le "Ghetto des Bulgares" de Foggia, dans les Pouilles (Italie, Union européenne)

Envoyer Imprimer PDF

aut_5155BisEsclavage et exploitation dans les Pouilles. Il est mort carbonisé à seulement 20 ans dans le tristement célèbre "Ghetto des Bulgares", situé à 20 kilomètres de Foggia entre Borgo Tressanti et Borgo Mezzanone. Il s'appelait Ivan Miecoganoutchev et partageait une cabane de fortune avec son père

Tout s'est passé en quelques minutes, vers deux heures du matin les flammes ont enveloppé une centaine de cabanes, réduisant en cendres les maigres biens des habitants.

 L'incendie dans le Ghetto des Bulgares à Foggia

Le jeune Bulgare n'a pas pu échapper à temps parce qu'il dormait: c'est un spectacle horrible qui s'est offert aux yeux des sauveteurs était une scène horrible, les pompiers n'ont réussi à emporter qu'une partie du corps de la victime. Le drame aurait pu finir en boucherie, vu que dans la zone de plus de 300 mètres carrés touchée par le feu, qui a détruit plus de 80% des cabanes du ghetto, il y avait aussi des dizaines de bonbonnes de gaz, rapidement mises en sécurité par les secouristes.

On a d'abord cru que l'origine de l'incendie avait été un court-circuit dû aux nombreux branchements sauvages dans le camp. Puis, au fil des heures, l'enquête ouverte par la police a permis de reconstituer ce qui semble être la version la plus crédible : deux jeunes, en état d'ébriété, auraient commencé à se disputer sur le terrain et l'un d'entre eux, on ignore encore pourquoi, aurait mis le feu à sa baraque, voisine de de celle où dormait la victime. "Pour le moment, même si nous avons entendu les déclarations spontanées de certains Bulgares – a précisé le commandement provincial des Carabiniers de Foggia - nous ne disposons pas de suffisamment de preuves pour établir un lien entre les deux événements. Nous sommes en train d'évaluer les informations, aussi parce que des querelles dans la communauté, il y en a souvent. Pour le moment donc, nous ne sommes pas en mesure de dire si l'incendie était criminel ou accidentel".

Cette énième mort absurde remet en une les ghettos de la honte dans la province de Foggia. Outre le "ghetto des Bulgares" il y a celui, "plus célèbre, de" Rignano, le "Ghetto Ghana House" à Cerignola et les baraquements le long de la piste de l'ancien aéroport militaire voisin du CARA (Centre d'accueil de demandeurs d'asile) de Borgo Mezzanone. Au total, on dénombre 55 ghettos dans les Pouilles, dont 40 comptent chacun plus de 100 «hôtes». Y a au moins 50 000 travailleurs sans papiers dans les campagnes des Pouilles. Le phénomène est étroitement lié au "caporalat", lié main dans la main à l'embauche illégale, un fléau que depuis des années on n'arrive pas à éradiquer. Le ghetto des Bulgares existe depuis au moins 7-8 ans; il a été défini comme un vrai cloaque à ciel ouvert où manque même l'eau courante. Et où ils résident dans un permanent Entre 200 et 300 personnes y résident en permanence, et leur nombre peut monter à un millier pendant la récolte des tomates dans les mois d'été. Dans ce lieu qualifié de "sinistre" par beaucoup, vivent aussi, à la différence des autres ghettos, des femmes et des enfants. Un endroit connu, mais oublié de tous, sauf les syndicats et les associations de lutte. Il est constitué de cabanes de bois et de plastique, complétant souvent des abris de fortune construits autour de vieilles caravanes délabrées, avec de petites pergolas pour améliorer cet état de dégradation totale.

Le problème, depuis toujours, est l'absence totale des institutions. Et, malheureusement, le silence de la population locale et de la plupart des entreprises agricoles locales qui exploitent ces migrants saisonniers et à bas prix sans aucune hésitation. Il y a quelques jours, entre mardi et mercredi, un autre incendie a éclaté dans le «Grand Ghetto», détruisant une grande partie de l'immense village en carton qui, au moment de l'incendie, hébergeait environ 500 travailleurs d'origine africaine. L'incendie a été provoqué par un poêle défectueux. Dans la soirée, le préfet de Foggia a convoqué une réunion du Comité provincial de l'ordre et de la sécurité publique pour une évaluation conjointe des initiatives et des mesures immédiates à prendre. Au cours de la réunion, des services de sécurité et de contrôle ciblés de la zone par la police ont été planifiés et des pistes indiquées pour les mesures à faire mettre en œuvre par l'administration municipale pour la remise en état du site après l'incendie dévastateur de la nuit dernière. Mais cela seul ne peut être la solution.

Les habitants des ghettos doivent être transférés dans des  logements décents et doivent également être protégés aussi et surtout en tant que travailleurs saisonniers. Il faut construire un système d'accueil valide et efficace qui puisse durer dans le temps. Parce que, malheureusement, au seuil de 2017, l'esclavage et l'exploitation des plus faibles, même dans l'Italie civile et les Pouilles du boom touristique, sont toujours une triste réalité.

Gianmario Leone

Original: Morte di Ivan, il bracciante di 20 anni che viveva nel «Ghetto dei Bulgari» di Foggia

Traduit par   Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala, le 12 décembre 2016


 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 

Édition Spéciale « bilan 2016»

L'année 2016 en mots et en noms Les pays qui ont fait la Une Syrie, Turquie, USA, Russie, Maroc, Philippines, Allemagne, Royaume-Uni, Tunisie, Corée du Sud, Congo, Brésil, Italie, Chine, Yém...

 

Spécial : #HastaSiempreComandante FIDEL!

Fidel est une planète Sauvons-les tous et toutes Fidel est mort invaincu Fidel Castro : La dette ne doit pas être payée Fidel Castro a donné à Cuba une place hors norme dans le monde Fi...

 

Spécial COP21 PARIS

Notre-Dame des Landes : vers un conflit de légitimité démocratique ! Le pari ambigu de la coopération climatique Accord à la COP21 : même sur une planète morte, le commerce international ...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3163
mod_vvisit_counterHier25975
mod_vvisit_counterCette semaine29138
mod_vvisit_countersemaine précedente201532
mod_vvisit_counterCe-mois-ci644780
mod_vvisit_countermois précedent989067

We have: 317 guests online
Ton IP: 54.225.16.58
 , 
Aujourd'hui: 21 Auo 2017