REDHER - La pluma


Bannon le Barbare et l’option «thermonucléaire»

Envoyer Imprimer PDF

aut_1128bis2« Je quitte la Maison-Blanche et je pars en guerre pour Trump, contre ses opposants – sur Capitol Hill, dans les médias et dans l’Amérique des corporations. »

C’est ce que l’ex-stratège en chef de la Maison-Blanche, Steve Bannon, a dit au téléphone à l’auteur du livre sur la façon dont Bannon/Machiavel avait conquis la Maison-Blanche au nom du Prince, Donald Trump.

Immédiatement après son débarquement, Bannon avait déjà alerté Washington – et le monde – sur le fait que « cette présidence [NdT: de Trump] est finie. Cela sera autre chose. Et il y aura toutes sortes de conflits, et il y aura des bons et des mauvais jours, mais cette présidence est finie. »

La « nouvelle » présidence américaine est de facto subordonnée à une triade : les généraux du Pentagone, la famille Trump et Goldman Sachs/Wall Street (Moins de régulations ! Moins de taxes ! Il pleut de l’argent, alléluia !)

Bannon ajoute qu’il a repris « ses armes » en main ; « j’ai construit une pu… ain de machine à Breitbart. Je vais y retourner, sachant ce que je sais, et nous sommes prêts à faire chauffer cette machine. Et la faire chauffer, c’est ce que nous allons faire. »

Ainsi, le Machiavel léniniste est désormais parti du marécage pour travailler dans son élément de prédilection, les tranchées de la jungle. Attendons-nous à une sorte d’apocalypse.

Le leader du monde libre, par Jim Morin, Miami Herald, après la nomination de Bannon en février dernier

Un piège pour les Démocrates

Des dossiers vont se succéder pour expliquer que Trump a offert Bannon comme agneau sacrificiel aux chacals qui encerclent sa tumultueuse présidence, même si Bannon a expliqué qu’il souhaitait être licencié ; après tout, il avait déjà offert de démissionner au début du mois d’août.

Le jeu est beaucoup plus subtil. La loyauté de Machiavel envers le Prince ne fait pas de doute – et il est certainement beaucoup plus utile à Trump en tant qu’acteur extérieur.

Breitbart News sera amplifié au maximum et utilisé comme mégaphone de masse pour dénoncer la guerre entre nationalistes et l’aile « mondialiste » de la Maison-Blanche. Les représentants « mondialistes » de premier plan sont Jared d’Arabie – l’aspirant au rôle de Grand Pacificateur du Moyen-Orient ; sa femme Ivanka Trump – déjà sur les rangs pour se porter candidate à la présidence en 2024 ; le sinistre chef du Conseil national de sécurité H.R. McMaster ; et Gary Cohn, de Wall Street, le directeur du conseil économique national.

Mises à part ses cibles sélectionnées du Pentagone, du Département d’État et du Département du Trésor, Breitbart dénoncera aussi à grand bruit les Républicains de l’élite opposés à Trump – qui leur retourne la politesse en leur reprochant de bloquer son agenda législatif.

Moult thèses savantes seront dévidées sur Trump en tant que nihiliste idéologique façonné par certaines valeurs instillées par Machiavel-Bannon. Mais en réalité, Trump est tout aussi nationaliste que Bannon ; en fait de valeurs, tout ce ce qu’il a hérité de Bannon a été un plan d’action – qui s’est révélé virtuellement impossible à mettre en oeuvre.

Sachant qu’il allait être débarqué et n’ayant rien à perdre, Bannon a commencé à travailler son nouveau rôle au cours de sa déjà célèbre interview d’American Prospect ; c’était sa façon de délivrer un message fort à destination des Démocrates de la classe ouvrière. [NdT : American Prospect est une publication démocrate, et c’est Bannon qui l’a contactée pour demander à s’y exprimer.]

« Les Démocrates », a dit Bannon au cours de l’interview, « plus ils parlent de politiques communautaires/identitaires, plus je gagne. Je veux qu’ils parlent de racisme tous les jours. Si la gauche se focalise sur la race et les communautés/identités pendant que nous, à droite, avançons sur le nationalisme économique, nous pouvons écraser les Démocrates. »

C’est la citation-clé pour comprendre les suites de Charlottesville. Les Démocrates ont donné dans le panneau. L’hystérie règne sur ce qui est essentiellement une bataille entre une politique identitaire/communautaire contre une politique de classes. La variable-clé à observer à partir de maintenant est comment – et si – Trump, aidé de l’extérieur par Bannon, pourrait émerger en vainqueur, et être enfin habilité à mettre en oeuvre son nationalisme économique.

J'écoute, par Diane Barton

Le show Bannon & Mooch

Est-ce la guerre ? Absolument. Et le plan de bataille est déjà esquissé.

Bannon sera aidé de l’intérieur de la Maison-Blanche par Stephen Miller – l’homme qui a écrit le discours d’investiture dystopique « un carnage américain » de Trump.

Deux jours avant la fin de son aventure à la Maison-Blanche, Bannon a tenu une réunion de cinq heures avec un important donateur républicain, le milliardaire Bob Mercer, dans son immense domaine de Long Island.

La stratégie politique et médiatique « thermonucléaire » à venir est déjà codifiée. Il est également important de noter que le jour suivant, Mercer a dîné avec Trump et un groupe sélectionné de donateurs républicains de haut vol.

Ainsi, la narrative selon laquelle l’État profond américain – qui contrôle de facto la présidence Trump – a définitivement exilé Bannon sur les terres arides des « déplorables » ne raconte qu’une partie de l’histoire. Le marécage peut bien déterminer les politiques – mais la guérilla prévues par Breitbart ne fera pas de prisonniers.

Cela peut même déboucher sur une des choses préférées de Trump – une nouvelle émission de télé-réalité. « Pleins feux sur le marécage » – avec Bannon et The Mooch1, ça vous dit ?

NdT

1 « The Mooch » [parasite, arnaqueur, carottier en argot US] : surnom d'Anthony Scaramucci, est un ex-banquier de Goldman Sachs qui a été licencié de la Maison-Blanche moins de quinze jours après sa prise de fonction en tant que directeur de la communication de la Maison-Blanche.

 Pepe Escobar Пепе Эскобар

Original: Bannon The Barbarian Goes "Thermonuclear"

Traduit par Entelekheia

Traductions disponibles : Português 

Source : Tlaxcala, le 21 août 2017


 

 
Plus d'articles :

» De Facebook à Policebook

Mercredi, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a publié une déclaration sur des plans extraordinaires de la société de médias sociaux pour surveiller tous les affichages et messages de ses utilisateurs, pour censurer le journalisme indépendant...

» Syrie : un menteur nommé Macron

C’est devenu une habitude : le godelureau de l’Elysée fait le paon au château de Versailles. Brasseur d’air inusable, le freluquet fait des phrases, il pérore dans le vide. Comme un télévangéliste, il brandit de grands mots tout en...

» La guerre commerciale : ce n'est pas le commerce, c'est la guerre

La logique historique veut que les pays, en particulier les grandes puissances économiques, ne procèdent pas à des changements politiques spectaculaires à moins qu'il n'y ait une crise en cours dont ils veulent désespérément sortir ou qu'un...

» La drôle de guéguerre commerciale de Donald

Des sueurs froides parcourent l’échine d'Angela Merkel. La guerre commerciale lancée par Donald Trump pourrait affecter l'Allemagne, très instable. Vu les raisons alléguées par Donald pour déclarer la guerre, USA  pourraient la...

» Le bluff pétrolier de Trump contre l'Iran vient des décennies trop tard

Trump utilise tout ce qu’il peut pour mener une guerre économique contre l’Iran. Son problème est que « tout ce qu’il peut » est loin d’être suffisant, car le monopole virtuel des USA s’est évaporé depuis longtemps.La...

» L'accord final proposé par Jared Kushner pour la Palestine dépouillerait son peuple de toute dignité

Après trois guerres israélo-arabes, des dizaines de milliers de morts palestiniens et des millions de réfugiés, Kushner croit-il vraiment que les Palestiniens se contenteront de cash ?N’y aura-t-il pas de fin à d’humiliation des...

» Qui a trahi le camp de la paix en Colombie ?

Voir en fin d’article l’intégralité des résultats des élections 2018Comme cela est encore proche, comme cela semble déjà loin… Le 15 juin 2014, au terme du second tour de l’élection présidentielle, Juan Manuel Santos était réélu...

» Les 12 commandements des USA à l’Iran :Il n’y manque que " En l’Évangile tu croiras!"

« Nous les écraserons », « nous ne permettrons pas que... », ou « Le régime iranien doit savoir que ce n’est que le commencement », tels sont les termes et le ton utilisés le 21 mai par Mark Pompeo,...

» Des déserteurs sur les barricades : les GI US anti-guerre dans le Paris de Mai 1968

Max Watts (Tomi Schwätzer, 1928-2010) a fui les nazis à Vienne avec ses parents et sa sœur en 1938, et quitté les USA pour éviter d’avoir à se battre en Corée au début des années 1950. À  Paris dans les années 1960, il a servi de...

» Guerre économique ou «guerre absolue»

Dans le texte précédent « Impérialisme contre super-impérialisme [] », nous avons soutenu que, en désindustrialisant le pays, le super-impérialisme étasunien avait affaibli la puissance des USA en tant que nation. Le projet...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui15291
mod_vvisit_counterHier16866
mod_vvisit_counterCette semaine32157
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci256188
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 123 guests online
Ton IP: 54.224.111.99
 , 
Aujourd'hui: 16 Juil 2018