REDHER - La pluma


L’Amérique Latine invisible

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Alfredo Serrano MancillaBisTemer est toujours président du Brésil sans avoir obtenu une seule voix dans les urnes. Le Macri des « Panama’s Papers » détient Milagro Sala comme prisonnière politique. Santos est impliqué dans le scandale Odebrecht car il aurait touché 1 million de dollars pour le financement de sa campagne électorale de 2014 en Colombie. Sous présidence de Peña Nieto, 36 journalistes ont été assassinés au Mexique pour avoir exercé leur travail d’information. L’an dernier, Kuczynski a gouverné le Pérou au moyen de 112 décrets, évitant ainsi de passer par le pouvoir législatif.

 http://tlaxcala-int.org/upload/gal_16629.jpg

Oswaldo Guayasamín

Et pourtant rien de tout cela ne paraît avoir d’importance. Le Venezuela est le seul pays qui attire l’attention. Tout le linge sale des démocraties du Brésil, de l’Argentine, de la Colombie, du Mexique et du Pérou est blanchi par ce qu’on appelle la « Communauté internationale ». Le bloc conservateur est dispensé de toute justification face à l’absence d’élections, à la persécution politique, aux scandales de corruption, à l’absence de liberté de presse ou à la violation de la séparation des pouvoirs. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent car rien ne sera diffusé publiquement. Tout est étouffé par les grands médias et par un certain nombre d’organismes internationaux s’auto-proclamant gardiens d’autrui. Et ce, sans avoir à se soumettre à aucune sorte de pression financière internationale, bien au contraire.

Dans ces pays, la démocratie montre trop de failles pour se permettre de donner des leçons à l’étranger. Leur conception d’une démocratie de basse intensité leur permet de banaliser toutes ces failles sans avoir à entrer dans de longues justifications. Et dans la plupart des cas, avec l’aval et la propagande que leur fournissent certains indicateurs énigmatiques sortis d’on ne sait où. Celui calculé par la « prestigieuse » Unité de renseignement économique du journal The Economist en est un bel exemple : il pond son « indice de la démocratie » en se basant sur des réponses obtenues à partir « d’évaluations d’experts », sans que le rapport n’apporte les moindres détails ni précisions à leur sujet. La démocratie se retrouve ainsi réduite à une boite noire d’où sort gagnant celui qui a le plus de pouvoir médiatique.

Mais il y a plus : ce bloc conservateur ne peut pas se vanter non plus de faire étalage de démocratie dans le domaine économique. Une véritable démocratie ne peut exister dans des pays qui privent tant de personnes de la jouissance de leurs droits sociaux les plus élémentaires, les excluant ainsi d’une vie digne. La Colombie compte plus de 8 millions de pauvres ; le Pérou plus de 6,5 millions ; le Mexique, plus de 55 millions ; l’ère Macri a vu apparaître plus d' 1,5 millions de nouveaux pauvres, et la gestion Temer, environ 3,5 millions.

Le plus curieux est que les ajustements imposés aux citoyens ne les aident pas à proposer des modèles économiques efficaces. Toutes ces économies sont dans l’impasse et ne donnent aucun signe de reprise.

Cette Amérique Latine rendue invisible ne doit pas nous servir d’excuse pour éviter de répondre aux défis qui s’élèvent du sein des processus de changement. Cependant, à notre époque où se joue un grand bras de fer géopolitique, nous ne devons laisser l’invisible devenir synonyme d’inexistant. La réalité de cette autre Amérique Latine en faillite doit être rendue visible et problématique.

Ne les laissons pas nous imposer leur agenda.

Alfredo Serrano Mancilla

Original : La América Latina invisible

Traduit par Frédérique Buhl

Source : Venezuela Infos, le 19 août 2017

A Lire sur La Pluma:

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

 



 
Plus d'articles :

» Manifestation contre la grâce présidentielle à Fujimori - Paris

Manifestation contre la grâce présidentielle accordée au Pérou à l'ex-président Fujimori. Nous vous invitons à nous accompagner ce samedi 13 janvier pour exprimer notre indignation face à cette grâce illégale et immorale et pour soutenir...

» Ossaba Gardien de la nature

» Caracas – Cucuta, sur la route du marché noir

Les billets de bus sont revendus au marché noir; on revend les places directement dans les bus, et on vous revend des billets plus chers que leur valeur pour que vous puissiez acheter le billet de bus qu’on ne peut plus payer avec la carte...

» Venezuela : l’épouvantail agité par l’Occident

Dans cet entretien, Maurice Lemoine analyse les récents développements des crises qui secouent le Venezuela. Il décrit les tentatives de déstabilisation nationale et internationale, ainsi que les réactions de la population et de...

» Pillage des ressources et néocolonialisme : saignées de l’or noir

Finalement, les pays dits « en voie de développement » (PED) d’aujourd’hui remplacent les colonies d’hier : les grandes entreprises multinationales occidentales se placent dans les anciennes colonies, y investissent et en...

» Elections municipales au Venezuela : des chiffres et des faits

A l’intention de nos médiacrates...Le nombre d’élections au Venezuela (23 en 18 ans) dont la validité est reconnue par des organismes de contrôle internationaux (dont la fondation Carter, de l’ancien président des USA) et contestée par...

» Le Venezuela s’enfonce-t-il dans la crise ?

Lundi 11 décembre, Christophe Ventura était l’invité de Fabienne Sintes dans l’émission de «  ».Ce programme était consacré à la situation du Venezuela après la victoire du chavisme aux élections municipales du dimanche 10...

» Séance séminaire ALHIM du 11 décembre 2017: « Discursos y representaciones en disputa en torno a la problemática de los « niños desaparecidos » durante la transición y los primeros años de democracia en Argentina (1980-1997) »

Séance Séminaire ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire)

» La petite bête qui a donné le carmin à l’art européen et a enrichi la monarchie espagnole Une exposition à Mexico sur le “Rouge mexicain”

MEXICO — Avec l’argent et l’or, les premiers navires qui quittèrent le Nouveau Monde après la Conquête espagnole transportaient un autre trésor : un colorant naturel qui produisait un rouge si intense que les artistes européens...

» Séance Séminaire ALHIM du 24 novembre 2017 : Hip Hop organisé et luttes sociales au Pérou. « Protestas, propuestas y procesos »

Séance Séminaire ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition spéciale «Bilan 2017»

« Pas du mouvement dans le silence, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali, Colombie » L'année 2017 en mots et en noms   Les pays qui ont fait la Une des ...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui893
mod_vvisit_counterHier20393
mod_vvisit_counterCette semaine107218
mod_vvisit_countersemaine précedente93067
mod_vvisit_counterCe-mois-ci284164
mod_vvisit_countermois précedent516910

We have: 336 guests, 1 members online
Ton IP: 54.234.190.237
 , 
Aujourd'hui: 19 Jan 2018