REDHER - La pluma


L’Assemblée Constituante vénézuélienne renforcera la reconnaissance des droits des peuples indigènes sur leurs territoires

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

aut_5570BisL’élection de l’Assemblée Constituante organisée au Venezuela le 30 juillet dernier, a permis aux peuples originaires d’élire directement, en assemblées, huit députés indigènes. Une de leurs tâches au sein de cette assemblée sera de renforcer les politiques menée par la révolution bolivarienne visant à « payer la dette historique » qui est due aux communautés indigènes (environ 7% de la population vénézuélienne totale).

«À cette heure, 3 280 298 hectares de terres ont été restitués aux peuples autochtones vénézuéliens afin d’améliorer leur niveau de vie, en procédant à la reconnaissance de leurs territoires, a rappelé ce jeudi la ministre des Peuples Indigènes, Yamilet Mirabal, au micro de l'émission Derechos Humanos en Revolución animée par Larry Devoe sur Radio Miraflores. 

Yamilet Mirabal et  Larry Devoe

La Ministre a indiqué qu’il s’agit de 102 titres de propriété collective de la terre, qui concèdent aux peuples indigènes des droits à perpétuité sur les territoires qu’ils ont occupé selon un droit ancestral et traditionnel. « La reconnaissance des territoires est un engagement pris par l’État vénézuélien vis-à-vis des peuples indigènes et assuré par voie constitutionnelle en 1999, afin de légitimer les territoires indigènes et de restituer les titres de propriété collectifs de ces terres à leurs protecteurs ancestraux, préservant ainsi leur s modes de vie et leurs pratiques économiques ».

La fonctionnaire explique qu’à la différence d’autres pays où les peuples autochtones sont encore plongés dans le désespoir et le dénuement après avoir été spoliés de leurs terres, le gouvernement du Venezuela soutient les peuples indigènes dans leur lutte pour la reconnaissance de leurs territoires, leur identité et leurs savoir-faire. Cet engagement figure dans la Constitution de 1999, dans le Programme des Droits de l’Homme 2016-2019 et dans les dispositions de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) « qui servira à être davantage à l’écoute du peuple indigène s’agissant de son droit à renforcer les garanties constitutionnelles sur ses acquis ».

Nicolás Maduro remet leurs titres de propriété aux communautés Chayma de Caripe, dans l'État de Monagas,  Pumé, dans l'État d'Apure et Kariña, dans l'État d'Anzoátegui, lors d'une cérémonie au Palais de  Miraflores, en juin 2016

La Constituante renforcera ces droits

« L’une des propositions faites par les constituants indigènes élus selon les modalités de la consultation préalable porte sur le thème de l’identité. La carte d’identité dit que je suis Yamilet Mirabal, mais ne précise pas que je viens de la communauté de Rio Negro, dans l’État d’Amazonas. Obtenir une carte d’identité indigène est le principe de base pour une meilleure reconnaissance de notre identité ».

Une autre idée consiste à modifier l’article 119 de la Constitution de 1999 qui stipule que « l’État reconnaîtra l’existence des peuples et des communautés indigènes, le texte constitutionnel devant selon elle préciser que « L’État reconnaît… ». « Car nous, les peuples indigènes sommes bien présents, bien vivants et bien là et devons être reconnus maintenant, dès à présent ».

La ministre pour les Peuples indigènes a annoncé que les autres thèmes qui seront soumis à débat à la Constituante sont les suivants :

  • le renforcement de l’éducation interculturelle bilingue,
  • la juridiction indigène dans l’exercice de la justice,
  • le développement de la médecine naturelle à base de plantes et les thérapies complémentaires en tant que champ d’application inclus dans le système de santé,
  • la prise en compte sur le plan culturel des lieux chamaniques ,
  • l’accès intégral à l’Arc Minier et la décolonisation comme processus transversal de reconnaissance de la culture indigène dans le cadre des politiques publiques.

Parmi les propositions visant à renforcer les droits des autochtones, elle a également souligné la nécessité d’élargir l’enseignement des langues indigènes aux institutions éducatives du pays, au-delà des seules écoles associées à l’éducation interculturelle bilingue.

Le programme national des droits humains ouvre de nouvelles perspectives

Lors de l'entretien radiophonique, Larry Devoe, secrétaire exécutif du Conseil National des Droits de l’Homme, a précisé que la Constitution de 1999 impulsée par Hugo Chavez a pour la première fois au Venezuela ouvert le chapitre spécifique des droits des peuples indigènes afin « d’honorer la dette historique de leur exclusion et de la violation de leurs droits ».

Devoe a aussi mis l’accent sur le Programme National des DD.HH 2016-2019, à l’élaboration duquel ont participé les 43 peuples autochtones du Venezuela : « Ce programme comprend une série d’actions importantes destinées à améliorer la politique de l’État vénézuélien en faveur des peuples et des communautés originaires, comme, par exemple, de poursuivre le processus de délimitation de l’habitat et des terres collectives indigènes afin d’appliquer la disposition constitutionnelle tout en tenant compte des spécificités culturelles de chacun des peuples autochtones ».

« Le Programme National des DD.HH 2016-2019 prévoit la nécessité de créer un mécanisme permettant d’assurer la présence d’interprètes de langues indigènes dans les institutions de l’État, afin d’assister tout compatriote appartenant à un peuple autochtone dans sa propre langue au sein des instances publiques chargées de faire respecter et garantir les droits humains ».

Nerliny Carucí

Edité par Thierry Deronne

 
Plus d'articles :

» Le paramilitarisme colombien profite de « la paix » pour se déployer à la frontière avec le Venezuela

La reconfiguration du champ politique et du territoire colombiens suite aux accords de paix signés avec les FARC a donné lieu à une nette progression du paramilitarisme dans tout le pays voisin, principalement dans les régions de production...

» Le Chili élit son capitaine de pédalo*

Le philosophe français Michel Feher vient de publier un livre () dans lequel il analyse le déplacement du centre de gravité du capitalisme avec la fuite des capitaux du secteur industriel vers les marchés financiers. D'après Feher, ce...

» Mexique : un pays colonisé par Coca-Cola

Le Mexique est le premier pays consommateur de Coca-Cola dans le monde et représente à lui seul plus de 40% des ventes de la marque en Amérique du Sud. Diabète, obésité, hypertension mais aussi assèchement de certaines régions, les...

» Appel à la solidarité nationale : Greve nationale indéfinie en Colombie

En prenant en compte l’actuel moment politique en Colombie. Celui-ci marqué par le non-respect honteux de la part du gouvernement national dans la mise en œuvre de l'Accord Final de paix signé avec les FARC-EP et le manque de garanties dans la...

» Prix Sakharov à celui qui a fourni le briquet

En 2007, Robert Ménard qui n’était pas encore maire FN de Béziers, mais secrétaire d’une fausse ONG (RSF) subventionnée par des officines écrans de la CIA, trimbala dans les couloirs du parlement européen à Strasbourg le patron de RCTV,...

» Séance Séminaire ALHIM : Dialogue autour du livre « Pour comprendre le Venezuela », Andrés Bansart (Universidad Simón Bolivar de Caracas)

Séance Séminaire ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire)

» Insoumission vénézuélienne

Le 15 octobre, alors que plus de 18 millions de Vénézuéliens étaient invités à élire leurs gouverneurs, le Grand pôle patriotique Simón Bolivar (GPP), constitué autour du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), a triomphé dans 18...

» Pablo Neruda n’est pas mort d’un cancer, mais le mystère demeure

« Ce qui est certain, ce qui est catégoriquement sûr à 100 %, c’est que le certificat de décès ne reflète pas la réalité », affirme un groupe d’experts internationaux.Un groupe de seize experts internationaux mandaté...

» Élections régionales au Venezuela : large victoire du chavisme et… nouvelle défaite de la droite et des médias

Ce dimanche 15 octobre, plus de 18 millions de vénézuéliens étaient invités à élire les 23 gouverneurs de 23 états parmi 226 candidats de droite ou bolivariens (= chavistes) – sauf à Caracas qui n’est pas un État. À cet effet le ...

» Katasliamana : 300 jours de protestation pacifique de la nation wayú dans la Guajira colombienne

Le 7 octobre 2017, plus de 80 représentants des autorités wayúu traditionnelles, leaders indigènes des communautés wiwa et kankuamos de la Sierra Nevada, awa du Nariño, paysans et afro-descendants des communautés de Tabaco et Matitas, se sont...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8813
mod_vvisit_counterHier24113
mod_vvisit_counterCette semaine32926
mod_vvisit_countersemaine précedente170828
mod_vvisit_counterCe-mois-ci503247
mod_vvisit_countermois précedent975990

We have: 292 guests online
Ton IP: 54.144.57.183
 , 
Aujourd'hui: 20 Nov 2017